Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Fénay-Loisirs-Culture

Balade en forêt près de Darois (21)

26 Juin 2012, 08:42am

Publié par fenay-loisirs

Darois (16)

Dix-huit participants gagnent Darois et empruntent le GR7 pour suivre le sentier Bouton d'Or. Le beau lavoir de la Motte du XIX ème ne manque pas d'eau car le temps y pourvoit en ce mois de juin. Le soleil fait une timide apparition mais l'humidité règne sur les roches dans les arbres et la mousse est très épaisse ici.
Exubérance de plantes: aconit-tue-loup, campanule, bouillon blanc,ortie géante, vipérine: on passe devant la source Chenaux et un bolet de Satan trône en bordure du chemin.
Forêt de Val-Suzon, combe Ragot et combe Chaudière : on arrive à Etaules. Arrêt détente sous un vénérable érable champêtre qui abrite un calvaire appelé croix Jean Laurent ou croix-cassée. Laissant de côté la source de la Trouvée, le groupe retrouve le plateau, des coquelicots, des bleuets d'azur dans les blés pas encore mûrs, des matricaires, de la sauge.
Douze kilomètres sur des chemins un peu glissants, des marcheurs souriants, quelques grognons aussi, comme d'habitude ...
Pour le volet "culture", une citation délicate d'un certain Michel Butor:
- Celui qui rit ne sera pas la proie des loups.
C'est la raison pour laquelle, inconsciemment, nous rions souvent à gorge déployée, pendant les marches, pour conjurer la peur ancestrale de cet animal.

organnisé par Patrick  F.L.C:clip FLC
photos dans l'album "mardi tantôt" et "botanique "=> Darois

                                                                        Petite page botanique

 

Poursuivons la ronde de nos belles fleurs estivales…

L’inule hirsute, inula hirta

Famille des astéracées  Inule-Hirsute.jpg

C’est une plante dont on a extrait pour la première fois en 1810 l’inuline, un hydrate  de ca rbone qui sert aux composées à stocker l’énergie à la place de  l’amidon. Les  aliments contenant de l’inuline sont excellents pour les diabétiques, car leur digestion ne demande pas d’insuline et leur décomposition produit du fructose un sucre que ces derniers assimilent  facilement. C’est une très belle fleur d’un jaune citron qui rappelle un peu les cheveux en bataille d’un adolescent.

 

L’aconit tue loup, aconitum lycotonumAconit.jpg

Famille des renonculacées 

Les fleurs d’aconit sont d’un accès très facile pour les insectes butineurs. L’entrée est constituée de telle manière que seuls les bourdons à longue trompe ont une chance de féconder la fleur. Cette plante servait autrefois à fabriquer des pièges toxiques pour les loups et les renards d’où son nom. C’est une plante toxique.

 

Le dompte venin.  Vincetoxicum hirundinaria

Famille des asclépiadacéesDompte-venin.jpg

Sur les talus peu stabilisés, le dompte venin sert  à consolider le sol car ses racines sont fortes et  profondes. On a également utilisé ses tiges pour leurs longues fibres solides. Le dompte venin contient des substances qui provoquent paralysies et crampes. Elle a des feuilles ovales allongées et pointues et de petites fleurs blanches.

 

Le bouillon blanc. verbascum thapsusbouillon-blanc.jpg

Famille des scrophulariaceae 

Grandes feuilles ovales lancéolées, les fleurs sont de couleur jaune pâle .

 

Orpin réfléchi. Sédum rupestre

Famille des crossulacéesorpin_reflechi_2.jpg

Il poussait autrefois dans presque tous les jardins. Ses fleurs acidulées au goût rafraîchissant   et  ses jeunes pousses font de très bonnes salades, agrémente les sauces et les crudités, on lui connaît  d’autres noms « orpias des murs » ou « trique-madame » il fait de jolies petites fleurs jaunes.

Voir les commentaires

A l'orée des bois autour de Chambolle ...

19 Juin 2012, 14:39pm

Publié par fenay-loisirs

 

Chambonne.6.012 (8)

21 marcheurs sont partis de l’église de Chambolle Musigny, le seul petit village de la côte de nuits à produire le célèbre Musigny blanc, en quantité restreinte, c’est un monopole. Celle-ci ne produit que du rouge.

En gravissant la combe, on gagne le lieu-dit « le grognot », puis sur le plateau « la combotte » et les champs «Gouin »,Soudain la Sommière de Mantuan, s’offre à nous. Nous la quittons bientôt et par une petite ligne on rejoint le Château d’Entre -deux -monts, petite halte bien méritée à la cabane des chasseurs.

Rencontre inopinée avec  le trufficulteur qui nous donne quelques explications sur le " cavage ". Récolte des truffes , et la  mycorhize , procédé mis au point par l’ INRA pour ensemencer les truffières, présentation des nouveautés, apéritif à  la truffe, moutarde Fallot à la truffe.

Retour par les vignes qui produisent appellation village et premier cru, clos des amoureuses , feusselottes..

Les fleurs aux couleurs vives de l’été, éclatantes et variées n’ont cessé d’attirer notre attention, des jaunes, des bleus, des bleus violacés, des pourpres sans parler des rose,  des rouges. Une atmosphère agréable, un paysage grandiose qui laissera dans nos mémoires le souvenir d’une nature  à  nulle autre pareille. Et ce n’est pas fini, F.L.C nous promet d’autres aventures et d’autres merveilles à découvrir sur les chemins fleuris.

Une petite dégustation s’imposait : Chambolle et Gevrey 1er cru avant de rentrer à la maison, les narines encore  embaumées par les senteurs multiples que nous avons humées tout l’après- midi sur les sentiers multicolores de notre belle nature, demain c’est l’été !!!

 

organisé par :clip FLC

photos dans l'album "mardi-tantôt => Chambolle

                                                                Petite page botanique

Fleurs observées :

La campanule étalée – Campanule patulacampanule.jpg

Famille des campanulacées

C’est une fleur bisannuelle

La nuit et par temps gris, les campanules baissent la tête pour protéger le pollen de la pluie et de la rosée. Par beau temps, elles se redresseront et se tournent vers le soleil, ses fleurs sont d’un beau bleu violacé .

 

La matricaire inodore, Matricaria maritimaMatricaria.jpg

Famille des composées ou astéracées 

Elle est voisine de la camomille vraie, on la confond aisément. L’absence d’odeur et le capitule bombé permettent toutefois de les distinguer. Elle n’a pas de vertus thérapeutiques.

 

La cardère sauvage   dipsacus fullonum

Famille des dipsacacées, c’est une plante bisannuelle

Dans la cupule à la base des feuilles s’accumule de l’eau, d’où l’autre joli nom de cardère sauvage, « cabaret des oiseaux » Les insectes qui s’y noient constitue un apport d’azote pour la plante. La cardère cultivée a longtemps été utilisée pour carder de la laine  et les lainages. Elle possède des bractées recourbées, plus  rigides er plus solides, idéales pour cette opération .

 

Le troène commun Ligustrum vulgare

Arbrisseau à feuilles ovales, famille des Oléacées.

Elle produit de petites baies noires non comestibles. Les fleurs sentent très bon, en plein épanouissement en ce moment .

Voir les commentaires

découverte du nouveau musée Gustave Courbet à Ornans

16 Juin 2012, 08:59am

Publié par fenay-loisirs

Ornans (16)

Dans ces lieux rénovés qui ont demandé 3 ans de travaux, vingt-cinq participants ont bénéficié d'un brillant exposé donné par une guide.

Le peintre franc-comtois, connu internationalement, a laissé un grand nombre d'oeuvres graphiques mais aussi des sculptures. Gustave Courbet né le 10 Juin 1819 à Ornans, et mort en Suisse le 31 Décembre 1877 était chef de file du courant réaliste qui faisait scandale. Engagé dans les mouvements plolitiques de son temps, il est l'un des élus de la Commune de 1871 accusé d'avoir fait renverser la Colonne Vendôme.

Profitant de ce déplacement dans le Doubs, les visiteurs n'ont pas résisté à l'envie de se rendre à la magnifique source du Lizon ainsi qu'à celle de la tumultueuse Loue.

 

Fénay Loisirs Culture.

photos dans l'album "visites" => Ornans

Voir les commentaires

Journée passionnante a Vergy (21)

13 Juin 2012, 11:44am

Publié par fenay-loisirs

Vergy (18)

Ce mardi 12 juin 2012 les conditions météo ne sont guère engageantes, et pourtant ce fut un bel après midi, favorable à la marche : temps idéal.
La balade commence par la visite de l'église de l'Etang Vergy, récemment restaurée. Jean Marie nous donne quelques précisions sur les pleurants de l'autel (en marbre noir).
On ne possède pas de renseignement sur la présence de cette oeuvre dans cette petite église. Oeuvre qui fait partie du tombeau de la famille Beaufremont-Charny.
Le sentier de Vergy nous conduit à l'église Saint Saturnin du XIè - XIIè siècle. Dans le cimetière nous relisons, .sur une tombe les paroles d'un libre penseur :
"J'ai été ce que vous êtes, vous deviendrez ce que je suis"
(cette dernière a été nettoyée et à présent nous avons du mal à déchiffrer le texte, c'est bien dommage).
Nous n'attendons pas les dragées... mais nous écoutons Jean-Marie, toujours érudit en faits historiques, nous conter l'histoire de la famille de VERGY  :
 

Alix de Vergy est la fille de Hugues de Vergy, vassal rebelle d' Hugues III, duc de Bourgogne.

Ce dernier se vit obligé d'assiéger le château de Vergy car Hugues de Vergy lui refusait le droit de reddition, c'est à dire confier à Hugues sa forteresse en temps de guerre.

Comme Hugues III était en conflit avec le roi de France Philippe-Auguste, ce dernier vint secourir  Hugues de Vergy. C'est ce qu'on a appelé la guerre de Vergy. Comme ce conflit continua sous Eudes III, le fils de Hugues III.

Eudes épousa Alix, qui lui apporta le territoire de Vergy, effaçant ainsi cette enclave dangereuse dans ses territoires maintenant unifiés.

Alix a assuré trois régences, après la mort de son mari en 1218 et deux fois pendant les absences de son fils Hugues IV lors des croisades.

 Elle a rétabli les finances du duché, acheté beaucoup de territoires, acquis celui de Salins dans la Comté,

préparant ainsi la future puissance des Ducs de Valois

Jean-Marie BERTA

Explications passionnantes. Le soleil nous chauffe nous resterions bien encore... mais il faut continuer.
Nous remontons le temps et nous traversons le château fort long d'un km. Forteresse imprenable avec ses remparts naturels. Quelques traces subsistent de ce passé : un puits qui faisait à l'origine 35 mètres de profondeur, l'eau est indispensable pour vivre, des voûtes de pierre marquant l'emplacement de constructions, mais la végétation masque tout cela.
Au bout de cet éperon, encore une marque du passé, toujours les mêmes ruines de l'abbaye de Saint Vivant, magnifiques vestiges, remis en valeur depuis quelques années, afin de les préserver du passage du temps.
Puis nous basculons pour regagner le fond de vallée,(nous sommes à 508 m) nous empruntons un petit sentier où les orties nous font une haie d'honneur !
Mais la balade n'est pas terminée nous remontons en direction de Bevy. Un muret de pierre sert de " reposoir ", et nous pouvons observer le chemin fait depuis la crête de Vergy (eh oui à pied nous faisons du chemin !)
Après les pluies de ces derniers jours la végétation est luxuriante, elle nous offre ses plus beaux atours. Que de fleurs ! Les troènes embaument l'air.
Nous étions 10 participants de FENAY LOISIRS CULTURE à profiter de cette belle lumière qui nous permet de contempler ces larges points de vue avec ces petits villages nichés dans la verdure.
organisé par Marie-Louise § Robert clip FLC
Photos dans l' album "Mardi Tantôt => Vergy

Voir les commentaires

1 2 > >>