Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Fénay-Loisirs-Culture

"Hautes Plates"

30 Octobre 2012, 09:48am

Publié par fenay-loisirs

Hautes Plates.10.012 (5)Trente et un présents se retrouvent sur le plateau des Hautes Plates où l'air pur va les aider dans leurs efforts. Efforts modérés car la nuit tombe vite et il ne faut pas se faire piéger par elle.
Descente vers la combe si prisée des Dijonnais, un peu du sentier Batier, du Faucon, du Grands Crûs et de la combe Persil. La forêt compte de nombreuses essences: érables planes, pins d'Autriche, charmes,robiniers, cornouillers mâles, camerisiers à balais ou chèvrefeuilles des haies, trembles.
La combe Saint-Joseph frôle le pigeonnier de la Bergerie, la source des fées. Plus haut, les rochers portent les stigmates d'une cruelle érosion de jadis. Il y a des millions d'années, que sommes-nous à côté de tout cela ?
Le plateau de Chenôve nous accueille avec le soleil, direction Divio, le centre hippique, une forêt en plein repeuplement de pins noirs jusqu'en 2025. Chacun compte l'âge qu'il aura, les neurones qui restent trouvent des résultats approximatifs. Dijon est au pied, tranquille, sûrement active.
D'ailleurs, la statue de la Vierge et l' Enfant érigée en 1869 la protège, c'était prévu sauf que la guerre, l'année suivante, ne lui a pas laissé assez de temps, malheureusement.
Notre historien remarque une "faille" qui, dans deux cents millions d'années finira par créer une nouvelle combe. Les dames présentes essaient de recalculer leur âge mais sans l'énoncer. Le président suggère, lui, de l'appeler Combe FLC, à ce moment là, peut-être. On verra bien.Genévriers, cynorrhodons, prunelles: la nature généreuse nous offre aussi des parcours bien agréables, ce qui nous fait dire que nous habitons une bien belle région. N'oublions pas le château de Gouville.
9 kilomètres pile, merci à Marie-Louise et Robert.

Photos dans l'album "automne012" => Hautes plates

Voir les commentaires

EN BALADE AU RYTHME DES SAISONS

27 Octobre 2012, 08:59am

Publié par fenay-loisirs

EN BALADE AU RYTHME DES SAISONS

était le titre de la Dictée proposée par Guy a ses élèves,

dictee10.012

 

"L'association FENAY LOISIRS CULTURE proposait sa traditionnelle dictée avec un texte de Pierre Larousse: EN BALADE AU RYTHME DES SAISONS. Vingt participants ont affronté les pièges de l'orthographe sous la dictée de Guy Renard, ancien professeur de français qui avait choisi épreuve. Les fautes se sont produites sur "les nymphes naïades, dryades ou napées" ou bien sur la nature des vents "norois, suroît". Puis vinrent les mots comme: drupes charnues, nacarat, Et encore la saveur mucilagineusedictee10.012 (3) et aussi les chrysanthèmes ponceau avec les signes avant-coureurs, ect...Mais les candidats à affronter les difficultés orthographiques ont été tout de même ravis et se sont déjà donné RV pour une prochaine épreuve.

 

 

Voici le texte :

 

EN BALADE AU RYTHME DES SAISONS

 

       Le printemps qui, autrefois, commençait l’année, est souvent personnifié sous les traits d’un éphèbe donjuanesque, ou sous la forme d’une jeune nymphe, qu’elle soit naïade, dryade ou napée. L’été, quant à lui, est fils du Soleil dans les fables mythologiques.

         Pour évoquer l’automne, Pierre Larousse emprunte à George Sand son " andante mélancolique et gracieux qui prépare admirablement le solennel adagio de l’hiver ", hiver qui clôt l’année, saison froide de l’hémisphère boréal, saison torride de l’hémisphère austral.

         Canicules et froidures se sont toujours succédé au cours des siècles mais les jusqu’au-boutistes rêvent encore aux beaux jours qu’ils ont laissé(s) partir. Si la France n’est pas à l’abri des tempêtes tonitruantes, elle est épargnée par les tornades, bourrasques, cyclones, typhons qui sévissent dans les pays chauds. Certes demeurent autan, norois, suroît, tramontane …. aux effets moins pervers.

 FIN des Junoirs

        Le printemps est la période des semailles, des agrumes et des primeurs ; l’été reste l’époque de la cueillette des drupes charnues nacarat et de l’humble salsifis dont la saveur mucilagineuse et sucrée étonne toujours. Les vendanges, allégorie de l’automne, côtoient les chrysanthèmes ponceau déjà violacés par l’hiver qui point, signes avant-coureurs du repos végétatif.

 Voici venir l’automne des idées, mettons notre plume en veille …. Dommage que celle du poète n’ait pas relevé la gageure en chantant une ballade aux saisons évanescentes.

                                                             ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

canicules et froidures se sont toujours succédé (verbe pronominal) venir l'un après l'autre (ils se sont succédé - invariable)


Voir les commentaires

Départ de l'éolienne de Brochon pour la combe Lavaux...

24 Octobre 2012, 09:53am

Publié par fenay-loisirs

Brochon-Fixin.10012 (16)Trente-huit participants de Fénay Loisirs Culture partent de l'éolienne de Brochon pour la combe Lavaux dite " Jean Rolland ".
Un fin brouillard enveloppe les arbres, le sol se pare d'un tapis de feuilles en cette inter saison. Les verts subsistent et le festival automnal commence avec ses jaunes, bruns et rouges.
Un petit pont de pierres sèches mène aux cent marches pour atteindre le plateau: une mare, un pin-lyre ou diapason, quelques marigots avec des traces de sangliers et de chevreuils. Ici est le domaine de la chasse au bois où le gibier lutte pour sa survie en se moquant souvent de ses poursuivants.
Quelques lépiotes déguenillées émergent de la mousse: goût d'amande ou de noisette d'après notre spécialiste ès forêt. La brume révèle des pièges à insectes tissés par les araignées : les minuscules gouttelettes en tapissent le fond. "Le papillon de nuit s'est enivré de lumière, l'araignée du matin en a fait un festin" (origine incertaine.)
Laissant le GR7 et la rente de Chamerey, à gauche, on atteint l'altitude de524 mètres à Montmésange puis l'ancienne ferme isolée La Fortelle.
Dans la descente par un chemin pierreux, une statue de la Vierge dans les vignes avoisine le clos des Perrières élevé par les moines de Cîteaux au XIV ème siècle. L'église de Fixin apparaît au milieu de la splendeur de ce décor naturel à nul autre pareil. A ce moment précis, toute la troupe pense à son ami marcheur Georges qui pleure sa femme Ruth disparue il y a quelques jours seulement.
9 kilomètres.
Organisé par Janine et Patrick Riegert pour clip FLC
photos dans l'album "automne012" => Brochon-Fixin

Voir les commentaires

Une belle journée d'automne

19 Octobre 2012, 08:51am

Publié par fenay-loisirs

Messigny1910012 (2)-001Cette belle journée d'automne a incité les marcheurs du jeudi à flâner dans la forêt communale de Messigny.
La plaisante combe Prielle a accueilli ce groupe de joyeux bavards de FLC. Moment privilégié, d'échange, de détente, de rire, en un mot de bien être.
Comme nous sommes bien sur les sentiers, au milieu de toute cette verdure. Les arbres commencent seulement à prendre leurs habits d'automne.
De magnifiques champignons (agaric des bois ? comestible ?),et les vestiges d'une vieille cabote ont attiré les regards.
Cette agréable balade proposée par Marie-Louise et Robert s'est terminée par le partage d'un repas au restaurant du Lion d'or à Messigny.

Jeudi 18 octobre 2012
photos dans l'album :"jeudi en promenade" => Messigny

Voir les commentaires

1 2 3 > >>