Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Fénay-Loisirs-Culture

Que la nature est belle...!

27 Février 2013, 09:27am

Publié par fenay-loisirs

Com.Marsannay02.013 (8)Nous quittons le village pour gagner "les sapins du garde", laissant sur le bas du coteau un alignement de ruches au soleil. Les ouvrières doivent hiverner ou assurer une activité minimum par ce temps froid. Rien de ceci pour les trente-six de FLC qui bravent les éléments, la neige et les plaques de glace.
A la première trifurcation, le sentier du milieu nous mène aux falaises dominant la combe Pévenelle parallèle à la combe  Grandvaux. Des trous de blaireaux fraîchement labourés nous intriguent un peu. Ces  animaux discrets ne se montrent que sur le bord des routes après avoir fait les frais d'une collision. Leur mâchoire redoutable comporte des dents aussi importantes que celles d'un chien moyen. Leur terrier montre aussi leur instinct de survie développé : plusieurs sorties leur évitent les désagréments d'importuns.
Quelques difficultés de passage se présentent dans ces endroits rocailleux et les conversations cessent soudain. Attention aux chutes, surtout pour ceux qui n'ont pas
encore de bâtons, ceux qui en possèdent peuvent compter les désagréments évités.
Combe Sémétrot, circuit des Tables, nous marchons au-dessus de la Roche-qui-pleure.
La glace qui la coiffe, une vraie patinoire, offrira des pleurs pour le dégel. La forêt assez pauvre n'offre qu'un maigre taillis et le tapis de neige donne une vue d'ensemble où aucun animal ne se montre. C'est l'hiver ma pauvre Lucette !
Nous nous contentons de ce décor dépouillé, on observe les genévriers et leurs boules, la mousse sur les pierres et un morceau de nerprun des teinturiers, exception ici car ce bois ne pousse que dans le sud de la France, notre si beau pays.
Après le belvédère de Couchey, descente vers la vallée dans la brume et quelques rayons du soleil se couchant tôt. Un cours rapide sur la taille de la vigne par notre guide si féru dans de nombreux domaines. Le cep comporte deux rameaux : un à six bourgeons qui donneront  autant de grappes et l'autre appelé courson, plus court, qui prendra la suite l'année prochaine. Il s'agit de la taille dite de Jules Guyot, oenologue émérite de l'Université de Bourgogne.
Retour à la base de départ, onze kilomètres approximatifs.

Organisé par Guy R clip FLC
photos dans l'album "balades 013" => Combes de Marsannay

Voir les commentaires

Après-midi de détente...!

20 Février 2013, 18:38pm

Publié par fenay-loisirs

14 serpent (Copier)Parc de la Combe à La serpent

 Après la tempête de neige sur Chamboeuf  et le mardi gras enneigé, voici enfin le soleil. Sur le parking de la Bergerie, 28 marcheurs de FLC vont profiter du beau temps. Certains regrettent d’avoir oublié leurs lunettes de soleil, d’autres rangent bonnets et gants dans leur sac à dos. Et c’est parti à l’assaut du fort de la Motte-Giron. Construit en 2 ans, après la défaite de la guerre de 1870, par 1500 ouvriers. Superficie 10 hectares à 415m d’altitude. Appelé fort Roussin en 1887. Un marcheur nous dit que la ville de Dijon fait paître des chèvres pour entretenir le terrain du fort. Pas vu la queue d’une.

En descendant le long de l’ancienne rente de Chatenay, on aperçoit de l’autre côté du lac Kir la ville de Talant. Ensuite une autre descente au milieu des buis, plus abrupte et légèrement glacée nous permet d’atteindre la Combe à La Serpent. Au 10ème siècle, légende de La Vouivre donc La (Femme) Serpent. Parc de 340 hectares créé vers 1975. 28 km de sentiers pédestres. De quoi occuper les marcheurs de FLC. On voit quelques « r’veurches » faites par les sangliers. Puis des combes froides où nous trouvons encore de la neige verglacée.

Nous longeons le Coteau Bessey avec des murs en pierres couverts de mousse. Vestiges des vignes en terrasses plantées par les moines au Moyen-Âge. Puis Combe Morgemain et plateau des Hautes –Plates pour l’arrêt « quatre-heures ». Une table en plein soleil. Café, thé, vin chaud. Gâteaux aux marrons, gâteaux au chocolat (faits maison) et autres bonnes choses. Derrière nous l’Observatoire.

Le retour se fait par les prairies-pelouses, les champs de colza, pas encore en fleur et un chemin qui monte, descend, serpente à travers bois. A l’arrivée il fait beaucoup plus frais car la brume revient. Balade organisée par Bernadette et Robert.

PS Le lendemain, on a fait la même marche, mais pas avec FLC et surprise : un troupeau de boucs et chèvres sur les talus du fort avec clochettes qui tintinnabulent.

photos dans l'album "balades013" => CombeSerpent

Voir les commentaires

Mardi Gras à Marsannay la Côte (21)

13 Février 2013, 12:08pm

Publié par fenay-loisirs

combe Grand-Vaux02.013 (13)A la suite d'une réunion concernant l'organisation et l'esprit des marches de FLC, il a été rappelé au départ, les consignes de discipline nécessaires à la bonne organisation de nos balades.

Les 26 marcheurs de ce jour ont ensuite affronté un ciel bas plombé, par une température de zéro degré, les chemins enneigés de la combe Grand-Vaux.

Les premières perce-neige apparaissent timidement sous la couche de neige Le chemin stratégique les a ensuite menés à la table d'orientation dominant Couchey. Pas de vue sur le Mont Blanc aujourd'hui !!!

Des beignets, des boissons chaudes ont réchauffé les marcheurs. Après ce regain d'énergie, la troupe s'est remise en route rythmée par une chorale improvisée de 7 participantes vers notre point de départ au Sapin du garde.

Une petite inquiétude cependant lorsque Ploum a voulu, en solo, explorer quelques pistes odorantes...

En ce jour de Mardi Gras, la Côte avait revêtu son masque jurassien pour la plus grande joie de tous !

Merci et bravo aux participants pour leur excellent esprit et leur discipline tout au long de ces 9,5 KM.


organisé par Janine et Patrick clip FLC

photos dans l' album "balades 013" => Combe Grand-Vaux

Voir les commentaires

Tempête de neige sur "les hauts"

5 Février 2013, 09:10am

Publié par fenay-loisirs

Hauts de Fixey02.013 (11)Ce mardi, le temps maussade n'arrête pas trente-quatre participants d'entamer les hauteurs de Fixey. La pluie au rendez-vous n'augure rien de bon, un petit vent froid en rajoute : il va falloir baisser la tête et marcher coûte que coûte.
Le groupe suit, quelque temps, un énorme engin forestier sur chenilles, très bruyant. Décidément, on se demande si tous ces inconvénients vont en rester là.
La surprise ne tarde pas, des flocons légers commencent à tomber. La sommière nous mène aux environs de Clémencey, par la rente Chamerey. Là, c'est le restant de la colère des dieux de la marche, une neige, comme les gamins l'adorent, tombe à gros flocons et s'en donnera à coeur joie pour deux bonnes heures. Six centimètres d'épaisseur recouvrent le plateau.
Après la grande Combe Rouge, un arrêt s'impose à la ferme de la Reppe, il fait froid, tant pis pour celui qui a oublié ses gants ou cet autre qui en a choisis en laine, mouillés à tordre et difficiles à enfiler. A quatre cents mètres d'altitude, on ne se méfie pas assez mais, à FLC, on fait toujours face, chacun à sa façon.
Une marcheuse bascule en avant et tombe, sans bruit, le nez dans la poudreuse.
D'après le tableau, des esprits médisants pourraient penser à un sanglier, mais non, il n'y a pas de tels esprits dans le groupe.
Le fait de marcher courbés nous empêche d'admirer la beauté des arbres mais en redescendant vers la vallée, on remarque au-dessus des vignes une couleur exceptionnelle, un bleu très marqué, ultra marin dirait-on en aquarelle. A l'opposé, au couchant, le ciel rosit malgré tout : un clin d'oeil du soleil pour clore cette promenade pleine de surprises.
Quelques pins d'Autriche, des pins Larécio de Corse qu'on doit à Napoléon 1er et le Clos  éponyme terminent ce trajet de 13 kilomètres 200 mené tambour battant par Guy Delajosie, merci à lui.
 
Photos dans l'album "balades013" => Hauts de Fixey

Voir les commentaires