Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Fénay-Loisirs-Culture

Visite de l'usine SEB à Selongey(21)

25 Avril 2013, 08:12am

Publié par fenay-loisirs

Seb.04.013A partir d'aujourd'hui 24 avril 2013, les adhérents de FENAY LOISIRS CULTURE, regarderont avec plus de respect leur cocotte-minute ! (objet devenu si banal dans notre vie de tous les jours).
En effet 32 personnes se sont rendues sur le site de l'usine SEB à Selongey, et ont découvert les différentes phases nécessaires à la fabrication de la fameuse cocotte-minute SEB.
Il y a 150 ans, Antoine Lescure, après avoir sillonné les routes de France, il est rétameur ambulant, s'installe à Selongey où il crée un atelier de ferblanterie.
En 1944, naissance de la société SEB (Société d'Emboutissage de Bourgogne). L'emboutissage consiste à donner une forme à une pièce de métal par compression (presse).
En 1953, création du produit longtemps phare : la Super-cocotte (autocuiseur). Ce produit inventé par les frères Lescure, sur la base du principe de la machine à vapeur de Denis Papin (1679).
Le groupe SEB est une société française leader mondial dans le domaine du petit équipement domestique.
D'un simple alliage métallique ressort une feuille inox(18% de chrome et 10% de nickel), puis comme par magie des dizaines de cocottes alignées à perte du vue et distribuées dans 120 pays... 
L'homme est encore présent dans cette immense usine, mais un grand nombre de robots rendent le travail de fabrication moins pénible. Pourtant la chaleur, le bruit, l'attention minutieuse pour le contrôle, la cadence, le travail à la chaîne (répétitif) pour la pose des petites pièces, nous ont permis de nous rendre compte de la pénibilité de tous ces postes de travail assurés par des hommes et des femmes, travail du monde ouvrier souvent méconnu.
Gilets de chantier, et chaussures de protection sont indispensables pour circuler dans ce labyrinthe, car un ballet incessant d'engins circulent,
Que dire de ces robots, qui exécutent une drôle de danse, certains ressemblent étrangement à des humains... prendre une pièce ici, la poser là etc.
Nous garderons un bon souvenir de cette découverte, et nous remercions nos deux guides de la société SEB, qui avec beaucoup de patience et de gentillesse nous ont expliqué la NAISSANCE DE LA COCOTTE-MINUTE : de la bobine (795m) de tôle d'acier inox au carton d'emballage prêt à gagner le rayon du magasin.

organisé par Marie-Louise et Robert :clip FLC
Photos dans l' Album "Visites" => Seb

Voir les commentaires

Un long sentier qui grimpe, bordé de buis, nous mène ...

24 Avril 2013, 08:07am

Publié par fenay-loisirs

...de Gevrey à Curley

 Le printemps s’éveille ……

Les anémones sylvie sont déjà prêtes à passer le relais. En effet, ne supportant pas l’ombrage des forêts, elles se dépêchent de fleurir. Les primevères élevées jonchent les fossés et l’orée des bois, les violettes, même si elles ont perdu leur parfum (celui qui embaumait les narines durant notre enfance) offrent un camaΐeu de bleu sur le bord des chemins !

C’est aujourd’hui la Saint Georges, un petit coucou à nos deux Georges ….

Théoriquement, nous devions cueillir du muguet, mais hélas la nature en a décidé autrement !

Un long sentier qui grimpe, bordé de buis, nous mène sur le plateau calcaire de Gevrey, puis Curley et enfin les bois de Morey et Chambolle. Que de crus prestigieux !

Le temps est agréable, les langues se délient, le soleil est au rendez-vous. Quoi de plus pour passer un agréable moment !

Trente quatre bipèdes, Ploum, notre quatrupède,  a déclaré forfait, il se tourne désormais vers les marches du jeudi, résigné mais toujours alerte !

Soudain, des bancs, des tables, les friandises circulent, on a soif, on se désaltère, des échanges se créent dans un brouhaha discret ….

Une photo soudaine nous fixera pour l’éternité, en deux temps, trois mouvements, on regrette notre Guitou qui prenait son temps ! le plaisantin !

Il est temps de repartir. Certains aiment à évoquer le regret de nos jeux enfantins d’antan, osselets, billes, cerceaux, cache-cache ….

Les temps ont changé, sms, ipod, ipad, facebook, twitter ….

On se contente de regarder les enfants sauter de branche en branche tels des écureuils harnachés, munis de baudriers ….

Quelque pas sur le bitume et nous voilà sur le plateau de Chambolle.

Un long chemin parsemé de fleurs, des coupes en exploitation, des miradors pour scruter l’horizon !

Nous voilà sur l’ancienne charrière qui relie Gevrey à Curley.

Tiens ! les aubépines sont fleuries, les anciens pensaient que désormais il ne peut plus geler !

Une grande descente nous ramènent en surplomb au-dessus du vignoble, au loin, les lavaux St Jacques, à gauche les varoilles, au fond à droite les champeaux, trois premiers crus de Gevrey-Chambertin.

Il est temps de se quitter, 11,5 km nous ont permis de contempler la nature, de vivre un instant agréable et de rebondir de mardi en mardi pour le plus grand plaisir de se retrouver, de humer les effluves florales, d’échanger des idées dans la plus grande simplicité pour le bonheur de tous. Et comme le disait Lucien Jeunesse au jeu des mille francs, à mardi prochain si vous le voulez bien !

Gevrey à Curley.04.013 (11)

 

Notre photographe "favori", ci-contre est a l'honneur pour toutes ces photos qui se trouvent sur ce blog...

Over-blog tourne une page, et se transforme vers une autres présentation, mais plus d' album photos comme jusqu'à présent,il y aura toujours des images, dans les articles....

a suivre

Voir les commentaires

"un épisode tragique en Bourgogne" raconté par J-M BERTA

22 Avril 2013, 08:33am

Publié par fenay-loisirs

Gallas.04.013 (3)Un épisode tragique de la Bourgogne raconté...

Les participants ont été captivés par les propos de J-M BERTA sur "une page d’histoire tragique en Bourgogne."

Sur quatre haltes d’un parcours de 4 kilomètres, le conférencier, a relaté la guerre déclarée par LOUIS XIII à l'Espagne, laquelle avait le comté de Bourgogne sous sa domination en 1636. Les armées espagnoles interviennent peu, mais le roi d’Espagne, un Habsbourg, fait appel à son cousin Ferdinand II empereur d’Autriche qui missionne le Général GALLAS.

Ainsi, les armées germaniques déferlent sur la Bourgogne. Pendant trois mois des localités comme Mirebeau, Bèze, Pontailler seront anéanties ou rayées de la carte comme Mitreuil. Des centaines de villages furent rasés.

Les sonneries jouées à chacune des haltes par les "trompettes dijonnaises" ajoutaient encore à la qualité du récit.

A Saint Jean de Losne, Gallas fut refoulé héroïquement par ses habitants.

C. Mazuer

3photos dans l'album "conférences" => Gallas 04.013

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

   1Ce monument commémore la « Belle Défense » de Saint-Jean-de-Losne fin octobre 1636. Les troupes du général Gallas, venues au début de l’été au secours des dolois assiégés par l’armée de Louis XIII, se sont répandues dans la campagne après la levée du siège de Dole. Après avoir porté la désolation un peu plus au nord, elles ne parviennent pas à s’emparer de Saint-Jean-de-Losne, petite place forte française vaillamment défendue par ses habitants, et finalement délivrée par leur courageuse défense, aidée par la montée des eaux de la Saône et l’intervention du colonel Rantzau à la tête des troupes françaises…

Voir les commentaires

Circuit autour de Prenois (21)

17 Avril 2013, 08:05am

Publié par fenay-loisirs

Prenois.04.013 (31)Une fois n'est pas coutume, la balade de ce jour avait une petite orientation "curiosité géologique".

Le départ se fait de Prenois (pays de la prune , fruit qui supporte les terrains caillouteux et les gelées tardives !). Les adhérents de FLC se regroupent à côté de la mare. Cette dernière est alimentée par des sources et donne un certain charme à ce village !

Le sentier "bouton d'or" nous mène par un plateau calcaire cultivé vers La Roche Beudon.

Une variante permet à quelques-uns d'entre-nous, d'éviter la forte descente vers le bas des falaises. L'autre groupe chemine le long de la combe de Roche caractérisée par ses buis, une mousse épaisse faisant parfois des rideaux sur les arbres accentuant une ambiance inquiétante.

Après une rude montée vers la grotte de Cèlerons, la jonction avec le 1er groupe s'effectue. Le sentier nous offre de remarquables points de vue géologiques.

La balade se poursuit vers l'abîme du Creux Percée (gouffre de 50m de profondeur constituant une glacière naturelle).

Le retour s'effectue par le plateau pour 37 marcheurs de FLC, enchantés de cet après-midi et de cette première belle journée de printemps.Circuit de 11,3 km.

Organisé par Janine et Patrick :clip FLC

photos dans l'album "balades 013" => Prenois.04.013

Voir les commentaires

1 2 > >>