Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Fénay-Loisirs-Culture

Dessus de Brochon

29 Janvier 2014, 18:18pm

Publié par fenay-loisirs

Balade du mardi 28 Janvier 2014.

Poussés par Eole, les marcheurs de FLC, au nombre de quarante deux, dominent déjà, depuis la pelouse calcaire des « Dessus de Brochon » le château de Stephen Liégeard, construit à l’instar des châteaux de la Loire. Plus tard, il en fera don à l’Education Nationale.

C’est après quelques 300 mètres de dénivelée que nous traversons la forêt communale de Brochon, où, là, le pin d’Autriche rongé par les chenilles processionnaires, règne en maître.

Suite à une dette contractée avec l’Empire Austro-hongrois, Napoléon se fit payer en important des pins noirs, d’où un enrésinement colossal à cette époque, il fut aussi le premier à introduite le pin Laricio de Corse, et pour cause !

Brochon, seul village de la côte de Nuits à ne bénéficier d’aucune appellation village. Les cépages pinot noir pour le vin rouge et chardonnay pour le vin blanc seront vinifiés en Côte de Nuits.

Brochon est un des villages de la Côte à posséder par contre une très vaste forêt communale ce qui permet aux habitants d’affouager à volonté.

Nous atteignons le lieu dit « le bas du lit ». Il est bien temps de nous dire que l’on pouvait rester sous les plumes !

Une borne géodésique indique 516 mètres, petite halte récupératrice dans le bois des « grandes moissonnières ».

Petite halte bien méritée à la Rente Chamerey et petit coup de chapeau à tous les sympathiques randonneurs et randonneuses  prêts à faire valser les recettes pour nous offrir de bons gâteaux digne de pâtissiers étoilés, mais ils ou elles savent que seules les étoiles brilleront pour eux ou elles dans le ciel !

Nous amorçons une longue et rapide descente par la grande charrière qui permettait autrefois de relier Fixin à Pont de Pany, quelque 21 km !! Mais on sait que rien ne saurait décourager nos fidèles marcheurs, ni le temps maussade, ni les petites pentes escarpées qui brisent les mollets, ni la progression dans les sentiers fangeux, ni les épines revêches qui s’accrochent aux vêtements, seul l’enthousiasme, la fougue et la persévérance primeront !

Car quoi de plus agréable, de plus sain, de plus naturel que de parcourir, par tous les temps, en bonne compagnie, filets, lignes, sentes, sentiers, chemins, charrières et sommières de notre belle région !..

Avec en arrière-plan, une contemplation du Mont-Blanc en prime …. Elle est pas belle la vie ?

 Dessus de Brochon  Dessus de Brochon
 Dessus de Brochon  Dessus de Brochon
 Dessus de Brochon  Dessus de Brochon  Dessus de Brochon
 Dessus de Brochon  Dessus de Brochon

Voir les commentaires

Visite du Centre des Sapeurs Pompiers de Dijon

26 Janvier 2014, 10:00am

Publié par fenay-loisirs

21 adhérents de Fenay-Loisirs-Culture ont visité le Service départemental d'incendie et de secours situé rue du Transvall à Dijon.

2 autres centres situés à Dijon-Nord et Chevigny St-Sauveur assurent la sécurité de l'agglomération dijonnaise.

Celui que nous visitons comprend une quarantaine de personnes. Certains pompiers sont spécialisés et peuvent intervenir en milieu à risques divers (secours grande hauteur, spéléologie).

D'autres peuvent intervenir sur les risques technologiques ( pollutions diverses, risques nucléaires et bactériologiques...)

Des équipes de plongeurs sont implantées depuis peu au centre de Chevigny ST-Sauveur.

Notre guide nous fait visiter des locaux d'une propreté méticuleuse abritant des véhicules dédiés aux divers secours : incendie, grande échelle, ambulances, véhicules techniques permettant la désincarcération des blessés et permettant également de redresser les tramways en cas de déraillement.

Une démonstration de déploiement de la grande échelle (30m) nous a été présenté dans la cour

Un central téléphonique situé boulevard Churchill regroupe les numéros téléphoniques d'urgence : 112, 15, 18.

Les pompiers au bout du fil doivent rapidement juger de la gravité de la situation pour envoyer les moyens les plus adaptés.

Cette visite instructive a été très appréciée. Il ne faut pas oublier que la plupart des interventions de ces sauveteurs sont gratuites. Quelques-uns ont pu réaliser leur rêve d'enfant : s'installer dans un camion de pompiers..mais...sans le "Pin, pon" !

Merci encore à notre sympathique guide !

Visite du Centre des Sapeurs Pompiers de Dijon
Visite du Centre des Sapeurs Pompiers de Dijon
Visite du Centre des Sapeurs Pompiers de Dijon
Visite du Centre des Sapeurs Pompiers de Dijon
Visite du Centre des Sapeurs Pompiers de Dijon

Voir les commentaires

Combe de Marsannay la Côte (Bis répétita pour le mois!)

24 Janvier 2014, 08:28am

Publié par fenay-loisirs

33 brebis de FLC se sont données rendez-vous au départ d'une balade passant (comme c'est bizarre!!) vers la Bergerie....

Nous n'en avons pour cette fois, égaré aucune...

Le parking, au départ assez fréquenté ... nous a quand même permis de stationner sans problèmes....

Une mise en jambes nous permet d'aborder la première difficulté consistant en une descente rendue glissante par les dernières pluies vers la Combe des Prés.

Nous évitons pour cette fois la source de Crosne qui se déverse en cascade vers le fond de la combe.

La nature hivernale nous offre le joli contraste de pézizes sur fond de mousse, et d'ellébores le long du sentier.

La remontée vers le château de Gouville nous donne des impressions de forêt tropicale (sans la température!) avec ses mousses et lichens drapant les arbres.

L'absence de feuillage permet d'apercevoir le château habituellement bien caché.

La promenade se poursuit vers la Bergerie, le plateau de Chenôve souvent parcouru en cette saison, agrémenté par notre traditionnelle halte goumande.

 

8,5 km effectués en cette journée internationale du câlin, que nous n'avons pas manquée de fêter, chaleureusement et dans la bonne humeur!!!

 

Combe de Marsannay la Côte (Bis répétita pour le mois!)
Combe de Marsannay la Côte (Bis répétita pour le mois!)Combe de Marsannay la Côte (Bis répétita pour le mois!)Combe de Marsannay la Côte (Bis répétita pour le mois!)
Combe de Marsannay la Côte (Bis répétita pour le mois!)Combe de Marsannay la Côte (Bis répétita pour le mois!)
Combe de Marsannay la Côte (Bis répétita pour le mois!)Combe de Marsannay la Côte (Bis répétita pour le mois!)

Voir les commentaires

Forêt de Brochon. Brebis perdues ou brebis égarées ?

19 Janvier 2014, 09:55am

Publié par fenay-loisirs

Les marcheurs de Fénay FLC démarrent du parc Noisot à Fixin. On ne verra pas la
statue Réveil de Napoléon attribuée à François Rude. De « rude », on aura la montée comme entrée au menu du jour. Plusieurs membres souffrent. Georges nous abandonne à regret. La ferme ruinée de la Fortelle marque la fin de la déclivité pour les 34 membres restants.
Nous sommes dans la forêt de Brochon. Le plat principal est beaucoup plus digeste.
C’est « plat sans résistance ». Deux membres féminins, suite à un arrêt technique à l’arrière du groupe, nous perdent de vue. Quelques personnes se dévouent pour les retrouver. Sans résultat. La tension monte. Non mais allo quoi ! Le téléphone portable va sauver les deux brebis. Elles vont rejoindre gentiment l’enclos ou plutôt le parking.
Et le groupe continue sa balade, délesté de trois personnes. On a de quoi babiller et discourir sur la méthode (*) pour mener un groupe. Ensuite un long chemin sylvestre et boueux, balisé en bleu et blanc par le CAF. Nous empruntons un chemin plein d’eau sale, défoncé par des engins forestiers qui nous amène au lieu dit « le Bas du Lit ».
Superbe ciel bleu et soleil à l’horizon. Nous arrivons à la cabane Puits d’Enay appartenant à des chasseurs et des forestiers. On a même un décrottoir pour chaussures encrassées, c’est le pied ! C’est l’heure des desserts. Photo de groupe, comme d’habitude…enfin  presque. « Un seul être vous manque et tout est dépeuplé (**) ». Alors trois ! Pensez donc.
Nous longeons la Réserve Naturelle Combe Lavaux. Le retour est facile. Que de la
descente. Un grand bonheur et du plaisir. Alors brebis perdues ou brebis égarées ?
Seulement égarées. Nous retrouvons au parking nos deux brebis. Inutile dans faire tout un fromage. Robert, le guide du jour ne les vilipende pas. Ça peut arriver à n’importe qui.
Quant à Georges, il va mieux et va se consacrer aux balades du jeudi. Nous partîmes 35 et par deux inattendus événements, nous nous vîmes 32 au retour.

Balade de 9 km proposée par Bernadette et Robert et animée, involontairement, par Chantal et Maguy.

*René Descartes, 17ème siècle, célèbre pour sa maxime : « je pense donc je suis ». On peut l’adapter pour FLC : « je pense donc je suis…le groupe » et pour son Discours sur la Méthode qui s'ouvre sur la fameuse phrase : « le bon sens est la chose du monde la  mieux partagée ».
**Alphonse de Lamartine, 19ème siècle, qui a dit aussi : « ignorant d’où je viens et
incertain où je vais ». Phrase qui s’applique très bien à nos deux brebis.

TRANSMETTEZ  l'alerte "over-blog", aux non-abonnés..

Forêt de Brochon. Brebis perdues ou brebis égarées ?
Forêt de Brochon. Brebis perdues ou brebis égarées ?Forêt de Brochon. Brebis perdues ou brebis égarées ?Forêt de Brochon. Brebis perdues ou brebis égarées ?
Forêt de Brochon. Brebis perdues ou brebis égarées ?Forêt de Brochon. Brebis perdues ou brebis égarées ?
Forêt de Brochon. Brebis perdues ou brebis égarées ?Forêt de Brochon. Brebis perdues ou brebis égarées ?Forêt de Brochon. Brebis perdues ou brebis égarées ?

départ de la balade du "Parc Noisot"

Voir les commentaires

1 2 > >>