Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Fénay-Loisirs-Culture

Balade dans les Côtes et Htes-Côtes de Nuits-St-Georges

31 Mars 2014, 09:04am

Publié par fenay-loisirs

Balade dans les Côtes et Hautes-Côtes de Nuits-Saint-Georges

35 marcheurs de FLC démarrent de Nuits. Il fait gris. L’horizon est bouché. Le nez de
quelques adhérent(e)s aussi. La balade se fait tranquillement le long de la rivière légèrement
tumultueuse. On entend bien le bruit de l’eau, c’est comme l’appel….du Meuzin. Certains participants
se souviennent très bien de la dent (de lait ou de sagesse ?) perdue dans cette charrière par une
marcheuse en 2012.
On grimpe dans la forêt par une sente très raide, la tête dans le guidon, le souffle court, les
mollets tétanisés, les queuches anesthésiées. En haut, les premiers arrivés doivent durer. On attend
les plus fatigués. A l’arrivée sur le plateau, l’effort est récompensé par un beau point de vue sur les
villages de Chaux et Concoeur, le vallon du Meuzin et même Bévy au loin. Un chien nous jappe
dessus. Il ne faut pas l’arguigner car il pourrait nous niaquer.
Un beau sentier blanc nous mène à côté de la grande antenne de télévision (151m de haut),
émetteur de Dijon-Nuits pour la TNTB : Tout Nu Tout Bronzé, mais non : Télévision Numérique
Terrestre Bourguignonne. On pense aussi à une gigantesque seringue pour colosse ou géant. On
traverse le vignoble des Dames Huguettes.
Quelques anémones sylvie ou des bois, violettes, muscaris à grappe ou des vignes, coucous
et anémones pulsatiles ou coquerelles et pulmonaires en fleur. Un vent assez frais souffle. On a les
doigts bigots et on endure même nos polaires. Au moins on ne sentira pas le migué en rentrant à la
maison.
Arrêt quatre-heures sur table et rondins d’un parcours sportif. Thé, café, gâteaux, pain
d’épices que l’on trouve en feurgonnant dans le sac. Et aussi prunelle avec cassis. La tête nous
tourneboule un peu. Le Mont-Blanc est parfaitement visible sur...les tables d’orientation.
Quoiqu’avec un peu d’imagination, là-bas au loin, on pourrait penser que cette crête enneigée.…
Nous rejoignons les Poulettes, pas nos dames, mais des vignes classées 1er cru. On suit le
sentier Félix Tisserand, astronome, professeur d’astronomie mathématique. Ce n’était pas un beutier
mais une « tête ». Alain prend un raccourci à ses risques et périls. Les dames s’affolent et craignent
pour lui. C’est normal, dans leur jeunesse, elles n’ont pas été des gamins qui joupillonnaient mais de
douces et tendres gamines qui jouaient à la marchande.
Nous passons sous le Château Gris (toit en ardoises) construit en 1815 pour donner du
travail aux déshérités. La météo nous a raconté des menteries. On a eu ni beurée ni garot pendant
notre balade de 11 km organisée par Bernadette et Robert. Nous retrouvons la civilisation et la ville.


Les mots du « parler bourguignon » employés dans ce compte-rendu et celui du mardi 11 mars sont de Bourgogne en général mais quelquefois plus familiers en Côte-d’Or et en Saône-et-Loire.
queuches = cuisses                               durer = patienter
japper = aboyer                                    arguigner = exciter
niaquer = mordre                                  coucous = primevères
bigots = engourdis r                              endurer = supporter
migué = moisi                                        tournebouler = tourner la tête
feurgonner = fouiller                             beutier = peu intelligent
joupillonner = jouer                               menteries = mensonges
beurée, garot,                                        garreau = averse.

Balade dans les Côtes et Htes-Côtes de Nuits-St-Georges
Balade dans les Côtes et Htes-Côtes de Nuits-St-GeorgesBalade dans les Côtes et Htes-Côtes de Nuits-St-Georges
Balade dans les Côtes et Htes-Côtes de Nuits-St-GeorgesBalade dans les Côtes et Htes-Côtes de Nuits-St-GeorgesBalade dans les Côtes et Htes-Côtes de Nuits-St-Georges

Voir les commentaires

Balade vers le Leuzeu et Notre-Dame d'Etang

23 Mars 2014, 07:59am

Publié par fenay-loisirs

La météo printanière du jour a incité 38 marcheurs de FLC à emprunter, depuis la rente des Bons Pasteurs à Velars sur Ouche, le sentier sur le flan ouest de la côte des Temps.

Ce beau chemin forestier bordé des premières anémones des bois nous a menés, par une légère montée vers le col du Leuzeu et vers les ruines en cours de restauration de la rente du Leuzeu. Nous constatons, tous les ans, l'énorme travail accompli par l'association des "amis du Leuzeu" .

Cet agréable lieu traversé par un riant ruisseau, toujours très apprécié des randonneurs, a permis un petit moment de repos !

Il faut cependant repartir, et s'attaquer à la seule difficulté du parcours , les murmures s'estompent.... Comme le fait remarquer poétiquement un marcheur " le bruissement des abeilles s'éteint durant l'effort".

Le col de la Mialle marque la fin de ce coup de collier. Le GR 7 que nous empruntons ensuite, nous permet de dominer Flavignerot et sur notre gauche la vallée de l'Ouche.

Les vestiges d'un mur Gaulois datant de 2000ans nous sont révélés par notre historien maison. Plus loin la piste d'envol de parapentes et des deltaplanes....(Sujets au vertige s'abstenir!).

La balade prend fin par un arrêt à la chapelle N-D d'Etang amputée de sa célèbre statue de la Vierge depuis le mois de mai 2013 pour cause de restauration.

Quelques centaines de mètres plus loin, nous mènent devant la croix des minimes, seul vestige d'un monastère détruit sous la Révolution.

 

10 Km qui se terminent devant le hangar abritant des tronçons de la statue de la Vierge en attendant d'être restaurés.

Balade vers le Leuzeu et Notre-Dame d'Etang
Balade vers le Leuzeu et Notre-Dame d'EtangBalade vers le Leuzeu et Notre-Dame d'Etang
Balade vers le Leuzeu et Notre-Dame d'EtangBalade vers le Leuzeu et Notre-Dame d'Etang
Balade vers le Leuzeu et Notre-Dame d'EtangBalade vers le Leuzeu et Notre-Dame d'Etang

groupe au " Leuzeu "

Groupe au " Leuzeu "

Voir les commentaires

Soyons fous …..

21 Mars 2014, 08:44am

Publié par fenay-loisirs

Soirée Carnaval du 14 Mars Fénay Loisirs Culture

 

Carnaval s’est invité à Fénay Loisirs Culture pour la soirée du 14 Mars,  tout en paillettes, tout étoilé, scintillant et les 55 participants ont dansé à leur guise au son de la musique.

C’était vraiment magnifique !

Tout était bien orchestré, depuis l’installation des tables, la décoration, l’apéritif, le repas, les boissons, les desserts.

Un petit concours a désigné les 3 déguisements les plus originaux.

C’était un carnaval bariolé avec des costumes les plus divers, hippies, sorcière, ecclésiastique, cow-boy, pirate, gitane, année charleston, etc… dans  une ambiance conviviale ou chacun a pu passer un moment agréable avec une animation de qualité, des rythmes variés et entraînants.

Merci à tous les organisateurs qui ont assuré les diverses préparations,  service, vaisselle, ménage, rangement ainsi que l’animation offerte par Martine.

 

Une soirée réussie et à refaire …..

Voir les commentaires

"Meunier tu dors, ton moulin va trop vite..!"

21 Mars 2014, 08:07am

Publié par fenay-loisirs

L'histoire d'Aiserey est traditionnellement liée à la culture de la betterave et de la production de sucre.

Le blé a progressivement remplacé cette culture, et la sucrerie a cédé la place depuis 2011 aux moulins spécialisés dans la production de farine bio haut de game, provenant majoritairement de blé français, gage de qualité.

L'implantation de ces moulins, par l'exigence de son cahier des charges, favorise l'extension des cultures de blés bio.

Si la France reste le marché essentiel de cette société, notamment les boulangeries bio,mais aussi le commerce de détails et les supermarchés, ses produits trouvent des débouchés à l'international : au Japon, en Russie, Irlande et Italie.

Suivant les explications de notre guide, nous avons parcouru le site depuis la réception du blé par des camions jusqu'au stade final de la farine en passant par les différents contrôles de qualité, à chaque niveau de la production. (recherche d'impuretés diverses, d'insectes, puis teneur en protéines, recherche de pesticides etc...)

Loin de l'image traditionnelle des meuniers d'antan, les moulins bio Decollogne d'Aiserey sont à la pointe du modernisme.

Ces moulins d'une capacité de 25000 tonnes produisent une farine 100% bio, et le site n'emploient que 15 personnes très polyvalentes

12 meules de pierre pilotées informatiquement par le chef meunier tournent en permanence dans un environnement impressionnant de propreté mais très bruyant.

Ce dernier avec quelques aides veille au bon fonctionnement de l'ensemble technique .

 

Les 24 adhérents de FLC ont été enchantés par cette visite. Merci à notre guide!

"Meunier tu dors, ton moulin va trop vite..!"
"Meunier tu dors, ton moulin va trop vite..!""Meunier tu dors, ton moulin va trop vite..!""Meunier tu dors, ton moulin va trop vite..!"

Voir les commentaires

1 2 > >>