Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Fénay-Loisirs-Culture

Du coté de Savigny les Beaune

5 Avril 2017, 17:02pm

Publié par fenay-loisirs

34 courageux randonneurs de F.L.C. étaient présents au rendez-vous à 14 heures à l’ancienne maison forestière de Savigny. Direction forêt du Grand HA ; une montée tranquille sur un chemin bitumé presque spécialement pour nous , bordé de pervenches et de coucous,; une montée parsemée d’embûches dans la combe du Creux de la Rente nous permet de gagner la sommière de Chaume.

Arrivés à la barrière de la chasse de Barboron, nous redescendons en longeant le parc à sangliers jusqu’au champ de l’Epine pour une pause méritée. Le ciel s’assombrit mais nous laisse terminer sans pluie notre halte.

Dernière halte au belvédère aménagé par M. BIZE   (vue sur Beaune et la plaine) avant un retour tranquillement à travers les vignes pour retrouver nos voitures après un parcours de 11 kms.

Du coté de Savigny les Beaune
Du coté de Savigny les Beaune
Du coté de Savigny les Beaune
Du coté de Savigny les Beaune
Du coté de Savigny les Beaune
Du coté de Savigny les Beaune
Du coté de Savigny les Beaune
Du coté de Savigny les Beaune
Du coté de Savigny les Beaune
Du coté de Savigny les Beaune
Du coté de Savigny les Beaune
Du coté de Savigny les Beaune
Du coté de Savigny les Beaune
Du coté de Savigny les Beaune
Du coté de Savigny les Beaune

Voir les commentaires

Le Chemin d'Hortense,

31 Mars 2017, 16:50pm

Publié par fenay-loisirs

Après notre point de rassemblement le long de l'A38, 44 marcheurs de FLC se sont élancés du bas de la Combe Reubet sur le Chemin d'Hortense. 20° au thermomètre, cette météo printanière est idéale.
 
Après une longue mais douce montée, laissant à notre gauche la rente de Collonge nous gagnons l'ombre encore clairsemée mais déjà bienvenue de la forêt. Ce chemin longe sur sa partie occidentale le Plain de Suzâne culminant  à son oppidum, -témoignage d'une occupation Gauloise très ancienne-, à 602 m. Plus loin, au bord du chemin, les ruines de la rente de  Charmoy.
Des documents attestent de la prospérité et de la présence de cette ferme dès le 13e siècle. Celle-ci garde cependant de belles voutes et des pans de toit couverts de lauzes, la végétation y reprend progressivement et inéluctablement ses droits.
Le beau chemin blanc de liaison entre Clémencey et Fleurey un peu monotone (mais qu'importe puisque parcouru dans les bavardages et la bonne humeur de tous), nous ramènera à la dernière partie de notre périple, par un sentier se perdant en limite d'un champs de moutarde empiétant largement sur ce dernier, après 11.8 km.
Forte empreinte féminine sur cette balade avec l'omniprésence de Suzâne, et d'Hortense que nous aurions pu renforcer avec "La Martine" (Château de Monculot dit de Lamartine un peu plus loin sur ce chemin)...
Le Chemin d'Hortense,
Le Chemin d'Hortense,
Le Chemin d'Hortense,
Le Chemin d'Hortense,
Le Chemin d'Hortense,
Le Chemin d'Hortense,
Le Chemin d'Hortense,
Le Chemin d'Hortense,
Le Chemin d'Hortense,
Le Chemin d'Hortense,

Voir les commentaires

Nuits - Segrois - Concoeur

24 Mars 2017, 08:42am

Publié par fenay-loisirs

Première balade printanière.

 Le temps quelque peu maussade a pu dissuader certains à ne pas prendre part à la promenade, cependant il n'en fut rien ! Une simple petite averse de Mars.

Les premiers bourgeons commencent à éclore. Après le cornouiller mâle, le saule marsault, c'est au tour du chévrefeuille de pointer ses petites pousses. Les anémones pulsatilles, qui nous servaient jadis à teindre les oeufs de Pâques, la corydale creuse à tige quadrangulaire, plante myrmécophile, eh, oui, c'est grâce aux fourmis que les graines sont dispersées favorisant la reproduction  de celles-ci, les anémones sylvie se hâtent de fleurir pour éviter l'ombre des frondaisons. Un bon tiers du parcours sera effectué sur le batier qui nous mène jusqu'au point culminant de notre périple : le col du Pique chose (471 m). Nous sommes à quelques encâblures de Segrois, petit village niché à flanc de côteau, bref passage sur le chemin des moines de Cîteaux, et c'est par le GR7 que nous poursuivons notre route. Halte au centre aéré de Concoeur et Corboin, à l'abri, mais il ne pleut pas. Descente vers le village à travers framboises, cassis et vignes, par un sentier où les pierres rendent la descente difficile. Nous arrivons vers les crus de Nuits St Georges, les Saint-Georges, les Saint-Julien ...

Au loin les deux églises, petit apéritif "communard" et kir sous une légère bruine ... 11,5 km dans une ambiance détendue et plaisante malgré les raidillons et les brises pattes .... et les pentes escarpées pour les 26 participants.

Nuits - Segrois - Concoeur
Nuits - Segrois - ConcoeurNuits - Segrois - Concoeur
Nuits - Segrois - ConcoeurNuits - Segrois - Concoeur
Nuits - Segrois - ConcoeurNuits - Segrois - ConcoeurNuits - Segrois - Concoeur

Voir les commentaires

Le printemps arrive ....

17 Mars 2017, 08:45am

Publié par fenay-loisirs

Depuis 9 ans déjà, nous nous rendons en forêt domaniale de Détain-gergueil, et, au passage nous cueillons un petit bouquet de jonquilles d'un jaune éclatant. Premières fleurs printanières après les perce-neige.

Le printemps fait ses premiers pas, titubant, hésitant, comme sont les pas de l'enfant qui commence à marcher, mais il est bien là. Les scilles de printemps tapissent le sol de taches bleues, les anémones sylvie sont en boutons, elles fleuriront très vite avant que les arbres n'aient trop de feuilles pour leur faire ombrage. Les pervenches succéderont, mais les corydales creuses sont déjà fleuries depuis deux semaines !

Un temps idéal pour progresser dans les bois, un soleil radieux, le terrain propice. Ce sont 47 marcheurs qui ont décidé de parcourir les 12 kilomètres prévus ce jour.

Départ de la maison forestière de Chevigny, après un long parcours en forêt domaniale, ce sont bientôt les bois du CHR qui prennent le relais. Descente rapide vers la charrière reliant l'Etang Vergy à Ternant. Petite visite au "creux tombain", résurgence que l'on appelle puits artésien. Nous sommes en terrain calcaire, toute l'eau de la montagne s'infiltre dans le sous-sol jusqu'à rencontrer une couche argile où elle stagne et lors des trop-pleins à la fonte de neige, jaillit parfois, c'était le cas durant l'hiver 1956. Remontée par la combe de l'Aa qui n'a de nom que sur les cartes réservées à l'ONF. Là, scolopendres, fougères, perce-neige s'épanouissent. Poursuite par le périmètre forêt communale de Bévy qui aboutit sur la charrière menant de Ternant à Détain. De nouveau les forêts du CHR. On entend au loin les tronçonneuses qui abattent les derniers arbres.... Belle promenade qui augure d'un printemps naissant. Ambiance agréable agrémentée d'une petite récolte qui donne du baume au coeur.

Le printemps arrive ....
Le printemps arrive ....
Le printemps arrive ....
Le printemps arrive ....
Le printemps arrive ....
Le printemps arrive ....
Le printemps arrive ....
Le printemps arrive ....
Le printemps arrive ....
Le printemps arrive ....

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>