Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Fénay-Loisirs-Culture

balade mardi

Altitude 600m....

17 Mars 2021, 11:46am

Publié par fenay-loisirs

C'est toujours un réel plaisir de vous faire partager ces sentiers découverts, dans un environnement proche (Patick D, André, Gérard, Edith), tantôt « sur la côte » ou Val-Suzon, malgré les contraintes du moment...  Hier Mardi 16 Mars, malgré une météo incertaine vous étiez toutes et tous présents, pour partager ce moment de rencontres, ce qui était fort sympathique, merci a vous...

Départ de Corcelles les Monts pour rejoindre, par un sentier assez raide, le chemin de ronde qui ceinture tout le mont Afrique, offrant ici et là de belles perspectives.

Le Mont Afrique culmine à environ 600m, il offre une vue imprenable sur Corcelles-les-Mont, les prémices de la Vallée de l’Ouche avec notamment la statue de Vierge à l’Enfant du monument à Notre Dame d’Étang, culminant sur la montagne du même nom  et l’imposant viaduc ferroviaire de Velars-sur-l’Ouche, nous continuons ce sentier qui rejoint le village de Flavignerot , de la nous terminons notre boucle, par un chemin escarpé a flan de coteau non loin de la fontaine du Naizou

Le saviez-vous :

Le Mont Afrique, situé à proximité de Dijon, est symbolisé par une imposante tour de télécommunication qui est visible depuis des kilomètres côté plaine mais aussi depuis nombreux points de vue dans les Côte et Hautes Côtes de Nuits. Son sommet culmine à 600 m (ce n’est pas le point culminant de la Côte d’Or !) mais sa route s’arrête au pied de la tour de télécommunication à 595 mDe par sa position, il est possible par temps clair d’apercevoir le massif du Mont-Blanc, situé à environ 215 km au Sud-Est.

Au lendemain de la défaite de 1870-1871, Dijon fait partie des villes choisies pour constituer une deuxième ligne du système de défense de Séré de Rivières. Un ensemble de forts est construit tout autour de l'agglomération entre 1875 et 1883. Le mont Afrique abritera l'ultime point de résistance. On dresse en 1878 et 1879, un réduit pour 600 hommes entouré de plusieurs batteries (dont une partie sur Corcelles-les-Monts). Appelé réduit Lambert dans le système Boulanger de 1887, il comprend un poste de communications optiques à héliographe communicant avec les forts alentours. Un fossé avec escarpe et contrescarpe, parfois recouvertes de pierres, protège le fort qui mesure environ 60 mètres sur 40. Pour défendre les flancs, des tourelles de tir marquent les angles. On aperçoit à travers l'une d'entre elles, le souterrain en ruines de communication avec le centre du fort. Un pont fixe enjambe le fossé. Le site est à présent occupé par un chenil de la police municipale dijonnaise. Trois batteries en ruines autrefois commandées par le réduit central, subsistent sur le chemin de ronde du Mont Afrique. On repère également les bornes militaires délimitant le territoire de l'armée. Il faut imaginer le terrain dégagé de sa végétation pour comprendre la direction des tirs possibles depuis les plates-formes de trois batteries. Un amer, point de repère fixe facilement identifiable, est ajouté plus tard pour la navigation aérienne. En 1924, on érige à sa place un puissant phare inauguré par le maire de Dijon, Gaston Gérard et le général Jacques-Théodore Saconney en 1925. Il sera le premier phare terrestre de grande puissance, pour les avions qui progressent alors à vue. Le phare se trouve au croisement des routes Paris-Suisse-Italie et Paris-Méditerranée. Sa portée moyenne de 150 km, pouvait être doublée par temps clair. Il était même, dit-on, visible dans certaines conditions jusqu'à 400 km depuis une altitude de vol. Huit lentilles de deux mètres de diamètre, d'une puissance d'un milliard de bougies, illuminaient le ciel toutes les dix secondes. En 1946, le phare est mitraillé par un avion américain et le mécanisme détruit. On le remplace en 1946 par quatre nouvelles lampes, d'une puissance de 40 000 Watts chacune, équipées de lentilles de 1,70 m de diamètre. Désuet avec l'arrivée des nouvelles technologies, le phare est vendu en 1961 pour être détruit. Il n'en reste que la partie basse, plantée sur l'ancien fort de 1879. Ce phare est évoqué dans le livre : Cerises à l'eau-de-vie et faux billets.
Deux grandes tours de télécommunications en béton se dressent maintenant sur le Mont Afrique. La liaison hertzienne Dijon-Strasbourg fut inaugurée officiellement le 23 février 1952 grâce à un jeu d'antennes implanté sur un pylône métallique provisoire. Il fut remplacé par un relais hertzien haut de 65 m en 1953. La seconde tour, construite au début des années 1970, atteint 74 m.
André Beuchot

* Extrait de « vivre en côte d’or » Écho des communes : Flavignerot ICI

A lire aussi :

Corcelles-les-Monts : ICI

*Le Mont Afrique : L’exotisme du toponyme (pour lequel on ne trouve pas forcément l’origine exacte) ferait vraisemblablement référence à un corps auxiliaire des légions romaines, constitué de troupes africaines, qui aurait stationné à cet endroit lors de la bataille dite « de Dijon » qui précède celle d’Alésia en 52 av.

Altitude 600m....
Altitude 600m....
Altitude 600m....
Altitude 600m....
Altitude 600m....
Altitude 600m....
Altitude 600m....
Altitude 600m....
Altitude 600m....
Altitude 600m....
Altitude 600m....
Altitude 600m....
Altitude 600m....
Altitude 600m....

Lire la suite

Combes et Falaises...

11 Mars 2021, 11:58am

Publié par fenay-loisirs

Combes et Falaises

Ce Mardi 9 Mars notre balade du Mardi après midi est au départ de Darois, pour changer un peu de notre traditionnelle « côte » Nous partons sous un beau soleil mais froid en direction de la réserve naturelle du Val Suzon : Le patrimoine naturel de cet espace est unique, il présente une riche diversité de milieux : pelouses sèches, éboulis, marais tufeux situés au cœur d’habitats forestiers très diversifiés - desquels se dégagent des falaises offrant des points de vue paysagers sur la vallée. En savoir plus ICI : combes sauvages souvent bordées de roches qui descendent dans le "Val Suzon". Les sources y coulent nombreuses, Fontaine de la Trouvée ou de la source des Chênaux. Sans oublier la Fontaine de Jouvence ou nous irons prochainement …..  Nous suivons un Sentier escarpé au dessus de la falaise, nous conduisant à une descente assez technique pour rejoindre le fond de la combe RAGOT, cette combe assez longue semée d’embuche, nous conduit avant de terminer notre périple, de 13 km, à la source des Chénaux

Au cours de notre balade nous découvrons de multiples fleurs:des nivéoles, mais aussi des scilles, des hépatiques, des violettes et des violettes blanches.

A lire :

Dossier de création de la Réserve Naturelle Régionale du VAL SUZON ICI

Voici ce que l'on écrivait le :26 Juin 2012, Fenay-loisirs : ici
Merci d'avoir participer a cette belle balade...
Merci d'avoir participer a cette belle balade...
Merci d'avoir participer a cette belle balade...
Merci d'avoir participer a cette belle balade...
Merci d'avoir participer a cette belle balade...
Merci d'avoir participer a cette belle balade...
Merci d'avoir participer a cette belle balade...
Merci d'avoir participer a cette belle balade...
Merci d'avoir participer a cette belle balade...
Merci d'avoir participer a cette belle balade...
Merci d'avoir participer a cette belle balade...
Merci d'avoir participer a cette belle balade...
Merci d'avoir participer a cette belle balade...
Merci d'avoir participer a cette belle balade...
Merci d'avoir participer a cette belle balade...
Merci d'avoir participer a cette belle balade...
Merci d'avoir participer a cette belle balade...
Merci d'avoir participer a cette belle balade...

Merci d'avoir participer a cette belle balade...

Lire la suite

Journée pique-nique

24 Février 2021, 11:10am

Publié par fenay-loisirs

 

Valforêt

Ce Mardi 24 Février, la météo étant exceptionnelle " une vague de douceur " nous décidons de nous retrouver, dès le matin vers 10h45, dans le petit village de Clémencey, situé sur la plateau des Hautes Côtes, installé sur la pente d’une colline et forme un ensemble traditionnel harmonieux entre champs et forêts créant un tout qui attire le regard.
Je devrais plutôt dire " Valforêt ", en effet Valforêt est issue de la fusion des communes de Clémencey et Quemigny-Poisot le 1er janvier 2019,
Nous partons en direction du site historique (de Résistance) du Leuzeu, en empruntant pour partie  le " parcours jean sage " qui nous conduit au col  de la Toppe, (541m) puis le col de la maille (507m) pour descendre a la ferme de Leuzeu
Après notre pique-nique, et un moment de détente sous le soleil, notre périple continue sur un chemin a travers combes jusqu’au village d’Urcy, qui possède un joli lavoir à cinq arcades du XIXe, de vieilles maisons pleines de charme, Selon la légende, les ours rodaient jadis en nombre dans les environs, ce qui aurait fini par donner son nom à la bourgade.
Documentation : Échos des communes

 

Journée pique-nique
Journée pique-nique
Journée pique-nique
Journée pique-nique
Journée pique-nique
Journée pique-nique
Journée pique-nique
Journée pique-nique
Journée pique-nique
Journée pique-nique
Journée pique-nique
Journée pique-nique
Journée pique-nique
Journée pique-nique
Journée pique-nique
Journée pique-nique
Journée pique-nique
Journée pique-nique

Lire la suite

Et l’on perçoit déjà des jours l’allongement.

11 Février 2021, 10:13am

Publié par fenay-loisirs

mois de février, un mois d’hiver qui attire l’attention , plus court que tous les autres mois de l’année mais aussi celui de la fête avec le carnaval , la saint Valentin. ..

 

Notre balade du 9 Février se déroulait au départ de Chamboeuf,

A 5 km à l’Ouest de Gevrey-Chambertin, vous découvrez Chamboeuf au sortir de la magnifique Combe Lavaux  qui traverse la Réserve Naturelle, la nature est son principal atout.

...Boucle d’environ 13 km sans difficulté, vite avalé par ce groupe de bons marcheurs

Quelques photos ci-dessous de cette balade …

« La marche est le meilleur remède pour l'homme ». Cette phrase, supposément prononcée par Hippocrate il y a deux mille ans, s'applique encore plus de nos jours. Elle est surtout vraie pour les sociétés industrialisées. Les nouvelles technologies n'ont pas seulement transformé notre manière de travailler, mais ont encore plus profondément influencé nos habitudes de vie en réduisant l'effort physique nécessaire pour accomplir la plupart des activités quotidiennes (à l'exception des sports).

« Des rencontres, de la bonne humeur, de la joie et un plaisir partagé… voilà ce que je retiens des sorties en groupe. Marcher ensemble permet de s’ouvrir aux autres, et de grandir grâce au collectif ! »

A Mardi prochain

 

les photos du groupe
les photos du groupe
les photos du groupe
les photos du groupe
les photos du groupe
les photos du groupe
les photos du groupe
les photos du groupe
les photos du groupe
les photos du groupe
les photos du groupe
les photos du groupe
les photos du groupe

les photos du groupe

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>