Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Fénay-Loisirs-Culture

loisirs § culture

Une Chorale à F.L.C

19 Novembre 2012, 12:02pm

Publié par fenay-loisirs

choraleBeaucoup d' entre vous, avaient demandé et souhaité une chorale à FLC.
Nous avons le plaisir de vous informer de sa création....
Nous vous proposons de nous retrouver :
 le vendredi  7 Décembre
à la salle des fêtes de Chevigny- Fénay
de :14h30 a 16h
   Le répertoire est accessible à tous, l' essentiel est de rester fidèle à notre devise : "dans la joie et la bonne humeur"....
 Alors, que vous n' ayez jamais chanté ou que vous soyez chanteurs confirmés, si vous voulez partager avec nous ce moment de convivialité,n' hésitez pas !!
rendez-vous pour cette première Vendredi 7 Décembre......,image
Renseignements et Contact depuis ce blog (page d' accueil "e-mail") ou ICI 
 
clip FLC F.L.C

Lire la suite

EN BALADE AU RYTHME DES SAISONS

27 Octobre 2012, 08:59am

Publié par fenay-loisirs

EN BALADE AU RYTHME DES SAISONS

était le titre de la Dictée proposée par Guy a ses élèves,

dictee10.012

 

"L'association FENAY LOISIRS CULTURE proposait sa traditionnelle dictée avec un texte de Pierre Larousse: EN BALADE AU RYTHME DES SAISONS. Vingt participants ont affronté les pièges de l'orthographe sous la dictée de Guy Renard, ancien professeur de français qui avait choisi épreuve. Les fautes se sont produites sur "les nymphes naïades, dryades ou napées" ou bien sur la nature des vents "norois, suroît". Puis vinrent les mots comme: drupes charnues, nacarat, Et encore la saveur mucilagineusedictee10.012 (3) et aussi les chrysanthèmes ponceau avec les signes avant-coureurs, ect...Mais les candidats à affronter les difficultés orthographiques ont été tout de même ravis et se sont déjà donné RV pour une prochaine épreuve.

 

 

Voici le texte :

 

EN BALADE AU RYTHME DES SAISONS

 

       Le printemps qui, autrefois, commençait l’année, est souvent personnifié sous les traits d’un éphèbe donjuanesque, ou sous la forme d’une jeune nymphe, qu’elle soit naïade, dryade ou napée. L’été, quant à lui, est fils du Soleil dans les fables mythologiques.

         Pour évoquer l’automne, Pierre Larousse emprunte à George Sand son " andante mélancolique et gracieux qui prépare admirablement le solennel adagio de l’hiver ", hiver qui clôt l’année, saison froide de l’hémisphère boréal, saison torride de l’hémisphère austral.

         Canicules et froidures se sont toujours succédé au cours des siècles mais les jusqu’au-boutistes rêvent encore aux beaux jours qu’ils ont laissé(s) partir. Si la France n’est pas à l’abri des tempêtes tonitruantes, elle est épargnée par les tornades, bourrasques, cyclones, typhons qui sévissent dans les pays chauds. Certes demeurent autan, norois, suroît, tramontane …. aux effets moins pervers.

 FIN des Junoirs

        Le printemps est la période des semailles, des agrumes et des primeurs ; l’été reste l’époque de la cueillette des drupes charnues nacarat et de l’humble salsifis dont la saveur mucilagineuse et sucrée étonne toujours. Les vendanges, allégorie de l’automne, côtoient les chrysanthèmes ponceau déjà violacés par l’hiver qui point, signes avant-coureurs du repos végétatif.

 Voici venir l’automne des idées, mettons notre plume en veille …. Dommage que celle du poète n’ait pas relevé la gageure en chantant une ballade aux saisons évanescentes.

                                                             ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

canicules et froidures se sont toujours succédé (verbe pronominal) venir l'un après l'autre (ils se sont succédé - invariable)


Lire la suite

les pressoirs des Ducs de Bourgogne à Chenôve

17 Octobre 2012, 09:24am

Publié par fenay-loisirs

pressoirs17.10.012 (2)Visite mensuelle de FENAY LOISIRS CULTURE : les pressoirs des Ducs de Bourgogne à Chenôve
 
Lors des balades d'hiver, les marcheurs de FLC sont parfois passés devant la porte, mais aujourd'hui... ils entrent.
Chenôve au sud de Dijon est le 1er bourg vigneron de Côte d'or.
Au début du XIIIe siècle, les ducs de Bourgogne établirent leur domaine viti-vinicole à Chenôve avec 50 hectares de bonnes vignes.
Les premiers pressoirs furent construits vers 1238 sous la régence d'Alix de Vergy, Duchesse de Bourgogne pour Eudes IV son fils.
Louis XI les fit entrer dans le patrimoine royal en 1477. Chefs d'œuvre remarquables de l'architecture industrielle médiévale . Avec ceux du Clos de Vougeot, ils sont les plus grands et plus anciens "treulx" de la région. Ils témoignent de la puissance économique des Ducs de Valois, attachés à asseoir leur domination et prestige. Ils sont inscrits à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques dès 1934.
Ces pressoirs pouvaient presser jusqu'à 100 pièces de vendanges par jour (23 000 litres de vin).
Leurs dimensions 9 et 11 mètres de long avaient nécessité la construction d'une grange aux dimensions de cathédrale (18m de faitage). Aujourd'hui seul le plus petit pressoir peut fonctionner, Un mécanisme original de levier et un contrepoids mobile de 4 ou 8 tonnes, surnommé "la Margot", permet d'extraire lentement le maximum de jus (moût).
Désormais, chaque année, le 3ème week-end de septembre, le pressoir se "réveille", il est remis en service, ce qui permet de déguster le "bourru" (jus de raisin fraîchement pressé).
"La Margot : en souvenir de Marguerite, duchesse de Bourgogne et reine de France, qui, selon la légende, se plaisait en la galante compagnie des vignerons"
 
De nos jours ces pressoirs sont propriété privée, mais en accord avec la municipalité de la ville de Chenôve, un groupe de bénévoles fait revivre ce patrimoine.

Organisé par Marie-Louise et Robert
Photos dans l'album "Voyages § visites" => Pressoirs

Lire la suite

Visite de L'Abbaye Notre-Dame de Cîteaux

20 Septembre 2012, 17:46pm

Publié par fenay-loisirs

abbaye de Citeaux (27)L'Abbaye Notre-Dame de Cîteaux, berceau et chef de l'ordre cistercien, fut le but de la visite mensuelle de FENAY LOISIRS CULTURE. (30 participants)
Son histoire commence le 21 mars 1098.
Quittant l'Abbaye de Molesme, avec l'autorisation du Légat, un petit groupe de 21 moines conduit par Robert (qui deviendra Robert de Molesme) pour venir s'installer dans l'alleu de Cîteaux afin d'y vivre dans l'esprit de prière et de pauvreté, selon la règle écrite par Benoît de Nursie au VIè siècle. Règle qui n'était plus strictement observée à Molesme.
Les premiers moments des fondateurs sont difficiles, en particulier pour les 3 premiers Abbés : 1098 Robert de Molesme - 1099 Albéric - 1108 Etienne Harding.
En 1112 Bernard de Fontaine (qui sera abbé de Clairvaux), suivi de 30 compagnons, va donner un nouvel élan à l'abbaye. Par ses écrits et son influence, il est à l'origine d'une véritable école de spiritualité.
A la révolution l'Abbaye fut démantelé, les moines chassés, et les bâtiments servirent de carrière de pierre pour d'autres constructions. Heureusement, une partie de cloître et la bibliothèque furent épargnés.
Aujourd'hui l'Abbaye est habitée par environ 35 moines. Les Cisterciens comptent dans tous les continents du monde environ 180 monastères de moines et autant de moniales.
Cîteaux : cistelles (roseaux des marais qui occupaient la forêt humide) puis cisteaux et Cîteaux, l'accent circonflexe remplace le s.
Sous la conduite de madame Marie-lyne Clair, notre guide, nous avons bénéficié d'une visite passionnante.
Nous ne pouvions quitter ce lieu riche d'un passé marqué par la prière et le travail, sans rapporter le prestigieux fromage !

 

Organisé par Marie-Louise pour F.L.C

photos dans l'album, "visites § voyages"  => Abbaye Citeaux

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>