Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Fénay-Loisirs-Culture

Sortie BOWLING

8 Mars 2013, 09:04am

Publié par fenay-loisirs

03.013
23 adhérents de FENAY LOISIRS CULTURE se sont retrouvés le mercredi 6 mars 2013 au bowling de Marsannay la Côte.
Après midi de détente et de " concentration", dans la joie et le bonne humeur.
Sortie à renouveler à la demande des participants.

Lire la suite

La forêt de Gevrey

7 Mars 2013, 18:50pm

Publié par fenay-loisirs

Forêt de Gevrey .03.013 (9)Balade à Gevrey-Chambertin.

Les 38 marcheurs de FLC démarrent du château fort. D’une voix collégiale, ils remarquent la statue en pierre d’un pleurant. Errare humanum est. C’est un moine assis sur un banc pour l’éternité. Il a fait vœu de pauvreté et tourne le dos au château. Il ne veut pas voir la folie des grandeurs d’un chinois de Macao qui a acheté le château et les vignes pour 8 millions d’euros. Mais chacun se prend à rêver devant une telle somme.

C’est parti pour les vignes du Haut de Gevrey, le Clos Saint-Jacques (de Compostelle), meilleur 1er cru qui souhaite devenir Grand Cru…en vain. Il se console par une belle vue sur le village. Après 2 km de mise en jambes, on arrive à la Réserve Naturelle Combe Lavaux Jean Roland, naturaliste dijonnais.

A FLC, on sait respecter les règlements : Ploum tenu en laisse, cueillettes interdites. Pas d’escalade pendant la nidification du faucon pèlerin, de l’engoulevent et du circaète Jean-le-Blanc. Une forte montée par le sentier des Crêtes ou sentier Bernard Quarteaux. Le rocher du Bec de Judry. Les marcheurs apprécient les panoramas sur la Combe, l’aiguillon de Chamboeuf et le Bois de Château-Renard. Les 8 lacets (dixit Janine) sont avalés dans la bonne humeur, chacun à son rythme. Courage, le chemin du Tacot à vapeur n’est pas loin. Il s’époumonait dans la montée sur le plateau. Certains marcheurs aussi.

On traverse des prairies. Une dizaine de chevaux de la ferme de la Buère viennent nous voir. Le cortège s’étire sur 200m. Les pelleteuses, les excavatrices et les concasseuses de la carrière nous intéressent aussi. C’est la pause café, thé et gâteaux. Le soleil se montre. Guy nous parle des bienfaits de la marche en citant des textes d’écrivains adeptes de la marche-découverte. Touristes-marcheurs comme à FLC. Jean-Marie nous déclame des axiomes, « avé » son accent chantant, sur la nature au mois de février.

La forêt de Gevrey, la Combe Grisard et son viaduc pour le Tacot qui a nécessité de grands travaux. Guy nous montre les premières pézizes rouges. Chat forestier, sittelle torchepot, couleuvre verte et jaune racontent les pancartes. Enfin la mer…de vignes. Les marcheurs dégustent avec plaisir et sans modération les 2 km des 9 Grands Crus de Gevrey. Balade, 10 km, dans la bonne humeur et la convivialité.

Balade Proposée et organisée par Bernadette et Robert.clip FLC

 

33photos dans l'album "balades 013" => Foret de Gevrey

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Article paru dans LE BIEN PUBLIC le 22/08/2011 :

Suite aux fêtes du millénaire de Cluny de 2010 et à la restauration de la place du château, une statue en pierre a été installée sur la place du château.

La statue choisie représente un moine assis, sculpté par l’artiste Laëtitia de Bazelaire originaire d’Ouges.

Après avoir réalisé un modèle en plâtre et en tissu, l’artiste a sculpté un bloc de pierre doré de Magny, extraite dans le Châtillonais, pesant deux mille cinq cents kilos. Le choix de cette pierre a été fait en raison de sa densité et son aspect rustique. Il faut noter qu’elle a été utilisée également pour le dallage du Louvre.

Pas moins de quatre mois de travail ont été nécessaires à l’artiste pour réaliser ce moine assis. La plus grande partie du travail a été fait à la main et au burin (cher au sculpteur).

Le rendu final est une belle réussite et donne un moine assis en visite posthume sur ses terres. Ce moine conserve un caractère énigmatique puisqu’on ne voit pas son visage, il invite au repos et au recueillement.

Le traitement réaliste choisi par l’artiste crée l’illusion d’un vrai moine.

Laëtitia de Bazelaire travaille toutes sortes de matériaux, son prochain projet sera la réalisation d’un bronze en Russie.

                   ------------------------------------------------------------------------

Née en 1973 - Etudes à l'Ecole des Beaux Arts. Etudes de sculpture sur bois à l'Ecole Boulle de Paris. Laetitia travaille à Paris dans son atelier de Belleville. Voir le site internet : www.bazelaire.net                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                

                                                                                                                                             La sculpture

La plaque sur le banc à Gevrey                                                                                             Foret-de-Gevrey-.03.013--6-.JPG      

DSCN9120 - Copie ShiftN

Lire la suite

Que la nature est belle...!

27 Février 2013, 09:27am

Publié par fenay-loisirs

Com.Marsannay02.013 (8)Nous quittons le village pour gagner "les sapins du garde", laissant sur le bas du coteau un alignement de ruches au soleil. Les ouvrières doivent hiverner ou assurer une activité minimum par ce temps froid. Rien de ceci pour les trente-six de FLC qui bravent les éléments, la neige et les plaques de glace.
A la première trifurcation, le sentier du milieu nous mène aux falaises dominant la combe Pévenelle parallèle à la combe  Grandvaux. Des trous de blaireaux fraîchement labourés nous intriguent un peu. Ces  animaux discrets ne se montrent que sur le bord des routes après avoir fait les frais d'une collision. Leur mâchoire redoutable comporte des dents aussi importantes que celles d'un chien moyen. Leur terrier montre aussi leur instinct de survie développé : plusieurs sorties leur évitent les désagréments d'importuns.
Quelques difficultés de passage se présentent dans ces endroits rocailleux et les conversations cessent soudain. Attention aux chutes, surtout pour ceux qui n'ont pas
encore de bâtons, ceux qui en possèdent peuvent compter les désagréments évités.
Combe Sémétrot, circuit des Tables, nous marchons au-dessus de la Roche-qui-pleure.
La glace qui la coiffe, une vraie patinoire, offrira des pleurs pour le dégel. La forêt assez pauvre n'offre qu'un maigre taillis et le tapis de neige donne une vue d'ensemble où aucun animal ne se montre. C'est l'hiver ma pauvre Lucette !
Nous nous contentons de ce décor dépouillé, on observe les genévriers et leurs boules, la mousse sur les pierres et un morceau de nerprun des teinturiers, exception ici car ce bois ne pousse que dans le sud de la France, notre si beau pays.
Après le belvédère de Couchey, descente vers la vallée dans la brume et quelques rayons du soleil se couchant tôt. Un cours rapide sur la taille de la vigne par notre guide si féru dans de nombreux domaines. Le cep comporte deux rameaux : un à six bourgeons qui donneront  autant de grappes et l'autre appelé courson, plus court, qui prendra la suite l'année prochaine. Il s'agit de la taille dite de Jules Guyot, oenologue émérite de l'Université de Bourgogne.
Retour à la base de départ, onze kilomètres approximatifs.

Organisé par Guy R clip FLC
photos dans l'album "balades 013" => Combes de Marsannay

Lire la suite

Après-midi de détente...!

20 Février 2013, 18:38pm

Publié par fenay-loisirs

14 serpent (Copier)Parc de la Combe à La serpent

 Après la tempête de neige sur Chamboeuf  et le mardi gras enneigé, voici enfin le soleil. Sur le parking de la Bergerie, 28 marcheurs de FLC vont profiter du beau temps. Certains regrettent d’avoir oublié leurs lunettes de soleil, d’autres rangent bonnets et gants dans leur sac à dos. Et c’est parti à l’assaut du fort de la Motte-Giron. Construit en 2 ans, après la défaite de la guerre de 1870, par 1500 ouvriers. Superficie 10 hectares à 415m d’altitude. Appelé fort Roussin en 1887. Un marcheur nous dit que la ville de Dijon fait paître des chèvres pour entretenir le terrain du fort. Pas vu la queue d’une.

En descendant le long de l’ancienne rente de Chatenay, on aperçoit de l’autre côté du lac Kir la ville de Talant. Ensuite une autre descente au milieu des buis, plus abrupte et légèrement glacée nous permet d’atteindre la Combe à La Serpent. Au 10ème siècle, légende de La Vouivre donc La (Femme) Serpent. Parc de 340 hectares créé vers 1975. 28 km de sentiers pédestres. De quoi occuper les marcheurs de FLC. On voit quelques « r’veurches » faites par les sangliers. Puis des combes froides où nous trouvons encore de la neige verglacée.

Nous longeons le Coteau Bessey avec des murs en pierres couverts de mousse. Vestiges des vignes en terrasses plantées par les moines au Moyen-Âge. Puis Combe Morgemain et plateau des Hautes –Plates pour l’arrêt « quatre-heures ». Une table en plein soleil. Café, thé, vin chaud. Gâteaux aux marrons, gâteaux au chocolat (faits maison) et autres bonnes choses. Derrière nous l’Observatoire.

Le retour se fait par les prairies-pelouses, les champs de colza, pas encore en fleur et un chemin qui monte, descend, serpente à travers bois. A l’arrivée il fait beaucoup plus frais car la brume revient. Balade organisée par Bernadette et Robert.

PS Le lendemain, on a fait la même marche, mais pas avec FLC et surprise : un troupeau de boucs et chèvres sur les talus du fort avec clochettes qui tintinnabulent.

photos dans l'album "balades013" => CombeSerpent

Lire la suite