Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Fénay-Loisirs-Culture

Balade a Lantenay

13 Juin 2013, 17:02pm

Publié par fenay-loisirs

balade à Lantenay le 11 Juin 2013Les prévisions météo clémentes pour cette journée de fin de printemps ont encouragé 37 marcheurs de FLC à quitter la Côte pour les alentours de Lantenay. Situé au Nord-Ouest de Dijon, l'histoire de ce village de 450 habitants, remonterait à l'époque gallo-romaine. Il fut la résidence de Robert II, époux d'Agnès de France, fille de St Louis.

Après une courte mais rude montée, nos pas nous mènent à la chapelle St Louis. Cette chapelle templière est située sur le site de l'ancien château médiéval dont il ne reste que quelques pierres mangées par la végétation.

La balade se poursuit par un agréable sentier en sous-bois.

Il faut reprendre quelques forces car une belle montée nous mène sur les dessus de la combe d'Arvaux appelée aussi combe aux Mammouths. Cette dernière est composée dans sa partie terminale d'énormes blocs de rochers hauts d'une trentaine de mètres, présentant des formes bizarres dont l'un appelé "pierre vivante" : (la légende voudrait que tous les ans, le jour de Noël à minuit, ce rocher tourne trois fois sur lui-même !).

Nous épargnerons les marcheurs sujets au vertige et nous ne descendrons pas cette fois au fond de la combe par l'échelle scellée dans le rocher.

La poursuite du sentier longeant la falaise offre de magnifiques points de vue sur une partie de la vallée de l'Ouche et de la montagne dijonnaise.

Le micro-climat chaud de ce plateau a favorisé de nombreuses espèces végétales rares adaptées au sol sec. Cette particularité offre aux amateurs de magnifiques photos de fleurs, mais aussi de belles cueillettes d'asperges sauvages qui n'en doutons pas, agrémenteront les repas du soir, en même temps que quelques commentaires cocasses concernant cette partie du parcours ....

Une longue descente ombragée le long de la combe Piron nous ramène vers Lantenay.

Le chemin s'adoucit à travers des cultures et des jardins abandonnés. Nous laissons à notre gauche l'église St Martin-St Louis (XIIe siècle) restaurée puis traversons le village qui a gardé avec ses vieilles pierres, une certaine authenticité.

Transpirant, le souffle parfois court mais toujours dans une excellente humeur, les marcheurs de FLC sont de retour au point de départ face à l'actuel château du XVIIe siècle, après 10,5 km.

 

Balade proposée par Janine et Patrick.

 

Petite page de botanique :

 

Hommage doit être rendu à notre photographe Licia qui désormais semble être passée maître dans l'art photographique, que ce soit pour la macrophoto ou les paysages ! En un clic elle fait passer de l'éphémère au sempiternel. Bravo ! Cela semble digne d'un Robert Doisneau our d'un Cartier Bresson la couleur en sus ! En un mot, elle sait Faire Les Clichés !

Lors des 22000 pas effectués pour cette belle balade en forêt, vous avez pu découvrir :

1) le dompte venin : cynanchum vincetoxicum - Famille des asclépiadacées.

C'est une plante thermophile, une influorescence composée de couleur jaune-verdâtre. Elle contient des substances toxiques qui provoquent paralysies et crampes.

 

2) la raiponce en épi : phyteuma spicatum - Famille des campanulacées.

 

Les feuilles et les racines de la raiponce, ont été consommées en salade et comme légumes. La médecine populaire en conseillait l'infusion contre les calculs biliaires. Les racines de la plante peuvent se consommer crues ou cuites, leur goût évoque celui de la châtaigne et du panais.

 

3) la pimprenelle : sanguisorba minor - Famille des rosacées.

 

La pimprenelle doit à ses vertus hémostatiques son nom latin sanguisorbe, de sanguis "sang" sorbeo "absorber" les feuilles dont la saveur amère rappelle le concombre, ont souvent servi de condiment dans les salades, les soupes, etc ... Le tanin qu'elle contient explique ses propriétés astringentes et hémostatiques.

 

4) le sainfoin : on esparcette onobychis vicüfolia - Famille des fobacées.

 

Originaire du Sud-Est de l'Europe, il est introduit au XVI ème siècle comme plante fourragère, il donne un foin de qualité, il est remplacé aujourd'hui par la luzerne ou le trèfle. Il nous rappelle notre enfance, alors en culotte courte et godillots.

 

 

 

 

 

Lire la suite

Dans les combes du Val de Vergy ....

6 Juin 2013, 17:08pm

Publié par fenay-loisirs

Vergy (18)FéLiCitation à tous les marcheurs de F.LC.

Le printemps a décidément annoncé son arrivée.

C'est ainsi que nos trente deux marcheurs se sont retrouvés en forêt.

Petit arrêt à la ferme de Chazan, destinée autrefois à la culture, mais aujourd'hui Monsieur Roussel a décidé de se consacrer au broyage du bois. Pour ce faire, un tracteur de 400 chevaux, qui, grâce à la prise de force entraîne une broyeuse gigantesque, capable d'engloutir et de déchiqueter troncs et branches. Les énergies fossiles s'amenuisant, il faut penser maintenant à diverses solutions telles que les pellets, les céréales, la paille, le méthane ... Les pépinières Aubry, le quartier des Grésilles, des Valendons et l'hôpital de Dracy se chauffent ainsi.

Le GR7 nous conduira vers la ferme de la Cras, puis nous passerons vers la ferme de Congé, et on observera au passage l'aconit tue-loup, plante qui autrefois servait à fabriquer des pièges toxiques pour les loups et les renards, d'où son nom ! Bientôt, une petite sente abrupte nous mêne en direction de la colline de Vergy, plus loin en contrebas le château d'Entre deux Monts et enfin Curley. De là une vue en plongée nous laisse entrevoir au loin la ligne de partage des eaux, on y aperçoit Ternant à flanc de coteau et les pins noirs d'Autriche de la sommière de Mantuan puis retour par les bois du CHR.

Deci, delà, on entendait parler apéros, barbecue, chapeaux. Adieu pélerines, parapluies et capuchons !!!! Ce qui nous donne de bonnes idées pour le prochain parcours, certains se forgent d'avance une FéLiCité aux plaisirs de la vie.

A bientôt pour une prochaine escapade ... FéLiCie aussi !

 

Balade proposée par Guy.

 

Lire la suite

Quelle est verte la campagne !

29 Mai 2013, 20:10pm

Publié par fenay-loisirs

balade du 28 Mai 2013

 En mai, fais ce qu'il te plaît .....

Plus facile à dire qu'à faire....

Ce qui plairait aux 30 marcheurs de FLC, c'est de ne pas avoir à se couvrir. Ma pauvre dame !! Comme aurait dit Yvette " Faut bâcher ". Un invité n'est pas venu : l'anticyclone des Açores. Il pleut. Le départ est donné à côté de la salle des fêtes, ancienne gare du tacot de l'Etang-Vergy. On est sur la bonne voie. Petite grimpette jusqu'à l'église néo-romane (fin du 19ème siècle) qui cache quelques "trésors" d'après Jean-Marie.

Ensuite, par le GR7, sentier de grande randonnée assez humide, on monte jusqu'au village de Bévy. Pas d'église mais un clocher républicain sans coq sur l'ancienne école. Les habitants : les "épourignés" = cheveux frisés. Au loin, on aperçoit la butte de Vergy.

Un superbe chemin blanc, qui monte tranquillement, nous fait pénétrer dans la vaste forêt de Détain-Gergueil. Les sceaux de Salomon, les mélittes à feuilles de mélisse, les valérianes, les buggles rampantes bleues fleurissent le long du sentier. On a aussi les euphorbes réveille-matin ou petites éclaires et les lys martagons qui ne sont pas en fleurs.

Après 1 km de marche dans la forêt, nous croisons le chemin qui mène à l'aven ou source vauclusienne du Puits ou Creux Tombain. Nous voici à la maison forestière de Chevigny, très connue des marcheurs de FLC, au moment de la recherche des jonquilles avec Guy. Nous sommes à 520 m d'altitude. On est sur le plateau. Arrêt thé, café, tarte à la rhubarbe, clafoutis et gâteaux. Guy, c'est l'oeil du lynx : il a aperçu 3 champignons mousserons de la Saint-Georges au très bon parfum.

Le village de Ternant, en contrebas, s'offre à notre vue. L'église a été construite en 1820 et le château est superbe avec ses tuiles vernissées. Nous quittons ce mignon village de Ternant (n'est-ce pas Josette ?) en empruntant un chemin à travers prés et bois.

Une coquille jaune sur fond bleu nous signale que nous croisons une variante du chemin qui mène à Saint-Jacques de Compostelle (situé à 1550 km). Pour nous, il reste seulement 2 km avant l'arrivée à ..... l'Etang-Vergy. Une souille, cuvette de boue, pour sangliers. Ils n'ont sûrement pas d'arthrose !!!

Nous plongeons dans une combe boueuse puis nous longeons le ruisseau du Creux-Tombain. C'est mieux que longer la combe et plonger dans le ruisseau. Dernière balade en mai avec villages, vignes, bois, prés, champs et sénevé ou moutarde blanche. Dénivelé 200 m. Distance 11 km.

Proposée par Bernadette et Robert.

 

Le château de Ternant

 

Du 11ème siècle au 17ème siècle, le principal propriétaire et seigneur de la terre de Ternant est le chapitre de Vergy, auquel succède celui de Nuits. Ce dernier vend le château en 1675 à Louis de Pélissier. Celui-ci construit vraisemblablement la "Maison basse seigneuriale". Ensuite, les Pélissier vendent le fief en 1740 à Amé François Chavansot-Berbis. En 1773, le propriétaire est André-Charles Dubard, conseiller à la Cour des Comptes. Sa veuve vend la demeure comme bien national à la famille Lagneau qui le conserve jusqu'à nos jours. Il sera à nouveau vendu. Le château possède 2 corps de bâtiments du 16ème avec cheminée monumentale (on y ferait à l'aise rôtir un boeuf), escalier, galerie de bois reliant les bâtiments, oratoire.

Lire la suite

Sur les pas des "Gueules noires" à Blanzy.

25 Mai 2013, 08:18am

Publié par fenay-loisirs

Récemment mis à jourAujourd'hui 22 mai 2013, 29 adhérents de FENAY LOISIRS CULTURE, sont partis sur les pas des "Gueules noires" à Blanzy.
Daniel Picard, un adhérent de longue date, qui a découvert dans sa jeunesse, le monde du travail dans une mine de Blanzy, avait émis le souhait de revoir ce lieu chargé de souvenirs pour lui.
Merci à Daniel, car tous les participants ont apprécié la découverte passionnante de ce monde aux conditions de vie si pénible.
Le Musée de la Mine de Blanzy est un musée français labélisé Musée de France. Pour sauvegarder la mémoire minière, vers 1970 des anciens mineurs décidèrent de trouver un ancien carreau (installations de surface d'un puits) afin d'y créer un écomusée. Sur le site de l'ancien puits Saint Claude Il est inauguré en 1978. Il est le témoin de 2 siècles d'histoire : La grande aventure industrielle était en marche !
 Sous la conduite de guides, nous avons découvert le fonctionnement du chevalement et de toute sa machinerie. Un retraité de la mine, bénévole, passionné, nous a longuement expliqué la rigueur avec laquelle cette machine devait être conduite (le portable n'existait pas !... pour la communication).
Une simulation permet aux visiteurs de se rendre dans les galeries pour comprendre toutes les techniques misent en œuvre pour l'extraction du charbon.
Dans les dernières années d'exploitation les ingénieurs de Blanzy avaient mis au point une machine révolutionnaire (spéciale aux filons de Blanzy et qui marchait...) qui augmentait considérablement la production de charbon.
Notre descente (2013) fut toutefois moins périlleuse que celles qu'effectuaient les mineurs du temps de l'exploitation de la mine.
Nous avons pu constater la lente évolution des conditions de travail des mineurs.
Nous remercions FENAY LOIRS CULTURE pour sa participation financière à cette visite.
 
organisé par Marie-Louise et Robert clip FLC
photos dans l'album "visites Sortie" => Blanzy mai 013

Lire la suite