Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Fénay-Loisirs-Culture

"Meunier tu dors, ton moulin va trop vite..!"

21 Mars 2014, 08:07am

Publié par fenay-loisirs

L'histoire d'Aiserey est traditionnellement liée à la culture de la betterave et de la production de sucre.

Le blé a progressivement remplacé cette culture, et la sucrerie a cédé la place depuis 2011 aux moulins spécialisés dans la production de farine bio haut de game, provenant majoritairement de blé français, gage de qualité.

L'implantation de ces moulins, par l'exigence de son cahier des charges, favorise l'extension des cultures de blés bio.

Si la France reste le marché essentiel de cette société, notamment les boulangeries bio,mais aussi le commerce de détails et les supermarchés, ses produits trouvent des débouchés à l'international : au Japon, en Russie, Irlande et Italie.

Suivant les explications de notre guide, nous avons parcouru le site depuis la réception du blé par des camions jusqu'au stade final de la farine en passant par les différents contrôles de qualité, à chaque niveau de la production. (recherche d'impuretés diverses, d'insectes, puis teneur en protéines, recherche de pesticides etc...)

Loin de l'image traditionnelle des meuniers d'antan, les moulins bio Decollogne d'Aiserey sont à la pointe du modernisme.

Ces moulins d'une capacité de 25000 tonnes produisent une farine 100% bio, et le site n'emploient que 15 personnes très polyvalentes

12 meules de pierre pilotées informatiquement par le chef meunier tournent en permanence dans un environnement impressionnant de propreté mais très bruyant.

Ce dernier avec quelques aides veille au bon fonctionnement de l'ensemble technique .

 

Les 24 adhérents de FLC ont été enchantés par cette visite. Merci à notre guide!

"Meunier tu dors, ton moulin va trop vite..!"
"Meunier tu dors, ton moulin va trop vite..!""Meunier tu dors, ton moulin va trop vite..!""Meunier tu dors, ton moulin va trop vite..!"

Lire la suite

Balade printanière à Chaux.

14 Mars 2014, 11:02am

Publié par fenay-loisirs

Hello le soleil brille, brille, brille Hello nous voici de retour à Chaux. Là-bas c’est Villers-
La-Faye. Le petit village au vert cottage Où nous attend la vieille église depuis 900 ans.
Ce tantôt il y a gros de monde sur la place des marronniers. Beaucoup de têtes nouvelles!
« Bon Dieu ! Mais…c’est bien sûr ! » Le club de marche d’Aiserey fondé par Jean-Pierre et Marie-Jeanne (adhérente de FLC aussi). Ils partent en direction du Monument du Canon.
Les 38 membres de FLC, s’élancent brâment pour parcourir le plateau au-dessus des vignes avec une belle vue sur la plaine de la Saône. Et même plus loin le Jura. On est vraiment ébeurluté devant ce magnifique paysage. On ne peut que ribouler les yeux. Tout le monde est bien gôné.
Maintenant il fait bien chaud, on peut dôter nos polaires. 4 km de terrain plat, cela permet de bavarder sans problème. « Pierre, cause-nous en donc voir de la sortie à Verdun ».
Maintenant, il faut monter dret sur le sommet de la montagne, le Mont-Saint-Victor, qui
culmine à près de 400 m. On fait attention aux branches souples qui se regipent et on essaie de ne pas trop s’emprigner dedans. On évite aussi les queules. La vieille église construite au XIème siècle s’est transformée en p’tiote chapelle* avec un toit typiquement bourguignon en lauzes.
Nous traversons le village en passant vers l’ancien château. Une toute petite montée nous
amène au « Paquier des Chaumes » où nous attendent 2 tables pour les 4 heures. C’est l’heure de boulotter. Quelques personnes se cheurtent. Qu’est-ce qu’ils ont donc dans leurs cabas ? En feurgonnant bien, on trouve du chocolat, des gâteaux secs à beurnonsiau et des cookies qui ne sont pas trop écafouillés malgré la chaleur et le  transport. « C’est à qui ce verre ? C’est mon mien ». Dans le ciel quelques agaces.
Nous repartons par une belle et large allée au milieu de la forêt. Une longue colonne s’étire. A l’avant, les ceux qui dralent bien. Daré, les ceux qui teugnent et qui lônent.

Et nous voici maintenant rendus à Chaux. Après cette balade de 11 km organisée par Bernadette et Robert, on a un peu des écagnarts aux jambes. Peut-être même des camboules sous les artots de pieds pour certains. Un seul est gambi. On n’a pas trop miséré. Les chemins dans les bois étaient ressuyés et les chaussures ne sont pas du tout encrenies.
*Petite chapelle « Prenez bien votre respiration » : avec une abside en cul de four de l’art roman avec bandes lombardes composées de 3 arcatures entre chaque pilastre et suivie d’une travée voûtée en plein cintre qui supporte la tour carrée. « Heureusement qu’elle est p’tiote la chapelle, autrement le blog aurait été saturé ».
Le « parler bourguignon » peut rappeler quelques bons souvenirs d’enfance. L’écriture peut différer suivant les endroits.

brâment = bravement ébeurluté = ébloui ribouler = écarquiller gôné = habillé
dôter = enlever      monter dret = grimper se regiper = se détendre
s’emprigner = s’empêtrer  queule = souche boulotter = manger se cheurter = s’asseoir
feurgonner = fouiller à beurnonsiau = beaucoup écafouillé = écrasé agace = pie
draler = aller vite daré = derrière teugner = lambiner lôner = flâner
écagnarts = courbatures camboules = enflures artot = orteil gambi = boiteux
misérer = éprouver des difficultés ressuyé = sec encreni = encrassé.

Balade printanière à Chaux.Balade printanière à Chaux.
Balade printanière à Chaux.Balade printanière à Chaux.Balade printanière à Chaux.

Lire la suite

Balade dans l’arrière côte ..

7 Mars 2014, 08:15am

Publié par fenay-loisirs

Vivez si m’en croyez, n’attendez à demain, cueillez dès aujourd’hui les jonquilles de la vie ….. F.L.C.Faisons La Cueillette …

Son nom vient de l’espagnol « Junquillo » mot issu du latin « Juncus » qui désigne le jonc, pour nous rappeler que ses feuilles sont semblables à celles du jonc.

Départ de Ternant, rapide montée sur la colline « en ley » par une charrière, nous laissons sur notre droite les ruines de la chapelle St Hubert, et bientôt par les champs, nous passons à proximité des ruines de l’ancienne ferme de Marcheseuil, nous traversons la route qui mène à la ferme de Rolle.

Par une grande sommière qui traverse les bois communaux de Ternant, puis les forêts privées du CHU, une montée abrupte nous amène en forêt domaniale de Détain Gergueil. Rapide cueillette des premières fleurs de la saison, nous regagnons le chemin de Bévy, et la combe de l’Aa, la blancheur des nivéoles offre un paysage grandiose sur un fond vert foncé ! Nous voilà bientôt sur le chemin qui mène à la ferme de Chevigny. Un petit tour vers l’ancienne pépinière du fonds forestier national.

Une sente escarpée nous ramène sur le chemin de Ternant. Un rythme soutenu, 38 marcheurs ont une fois de plus, montré leur pugnacité, leur adaptation tout terrain, et leur bonheur de partager ce moment hebdomadaire avec une grande fidélité.

12 kilomètres, petit passage par les dolmens, il y a 4000 ans, nos ancêtres passaient déjà par là !!!

 

Pour vous abonner au blog de Fénay Loisirs Culture, clic sur cette formule magique ou copier dans la barre d'adresse : descendez dans la page ......(sous les infos)

http://fenay-loisirs-culture.overblog.fr/mail/form

Balade dans l’arrière côte ..Balade dans l’arrière côte ..Balade dans l’arrière côte ..
Balade dans l’arrière côte ..Balade dans l’arrière côte ..
Balade dans l’arrière côte ..Balade dans l’arrière côte ..Balade dans l’arrière côte ..
Balade dans l’arrière côte ..Balade dans l’arrière côte ..

Lire la suite

Balade à Chambolle-Musigny.

27 Février 2014, 10:40am

Publié par fenay-loisirs

Balade à Chambolle-Musigny.
« Lire, c’est voyager ». Vous êtes bien installés devant votre ordinateur et vous allez lire
les comptes-rendus de balades et aussi de visites, de soirées, qui sont sur le blog de Fénay Loisirs Culture. Les organisateurs, par leurs écrits, vous font voyager un peu, beaucoup, passionnément, à la folie. Jamais « pas du tout ».
Votre lecture, aujourd’hui, vous emmène au petit village de Chambolle-Musigny, grand par
les vins, niché entre les combes Ambin et Combottes. Pensez aux 33 valeureux marcheurs de FLC qui démarrent la balade par une pluie fine. A côté de l’église, un Christ, statue très mal faite, qui a fait dire au sujet d’un homme mal bâti : « El a jâbi come le bon Dei de Chambôle ».jâbi=bâti.
C’est parti avec le sourire. Dans les bois, une chapelle, début 19ème siècle, au pied de hauts rochers à pic appelés « éperon barré » et nommé Camp préhistorique de Grognot. Rochers qui servent de nos jours pour l’escalade et la varappe. Puis une montée, pas trop raide, dans une combe à travers les bois. Ambiance de forêt humide presque tropicale avec nivéoles en fleurs, mousses et fougères bien vertes. Et la boue, la bouillasse, le cloaque, la gadoue, le bourbier tout au long de notre balade.
Après 3 km de marche, la sortie de la forêt se fait sur un grand plateau de cultures, bien
venté. On sèche un peu. Nous voici maintenant près du site Parcours Aventure avec accrobranches, tir à l’arc et paintball ou peinture sur « soi ». Il ne pleut plus.
Un long sentier, plein de flaques d’eau, large comme un boulevard et c’est la gare de Curley de l’ancien Tacot qui apparaît. Arrêt Quatre Heures sur les grumes. Un régal. On repart dans les bois, puis la ferme de la Buère ou Mountain Farm à notre gauche avec les chevaux à la fenêtre de leurs box. « Coucou c’est encore nous ». Le sentier Batier bien humide puis c’est la descente sur Chambolle avec vue sur les vignes et le Mont-Blanc dans les nuages.
« Une photo, c’est 1000 mots ». Après votre lecture, n’oubliez pas de regarder les photos qui accompagnent les comptes-rendus de balades et aussi de visites, de soirées du blog de FLC. Elles sont quelquefois simples, touchantes, drôles mais jamais dévalorisantes. Regardez les efforts, les mimiques, les sourires et même les franches rigolades. Balade de 11 km organisée par Bernadette et Robert, suivie par 31 autres membres pleins de bonne volonté, qui ont bien eu raison de venir et qui sont repartis avec des chaussures bien crottées.


Eglise Sainte Barbe 16ème siècle, clocher à bulbe, choeur classé, peintures murales 1539.
Site d’escalade : 60 voies classées 3c à 7c sur une échelle de 1….jusqu’à 9b. A l’association FLC on fait souvent du sentier escarpé classé 1 et même du niveau 2 car il faut s’aider des 2 mains pour conserver son équilibre. Antoinette nous l’avait démontré mardi dernier.
Une vigneronne, en conversation avec Alain à la sortie de sa cave, nous a récité un dicton
fait avec les appellations du terroir chambollois : « A Chambolle.…les Beaux-Bruns.…Charmes.…les Amoureuses….Sur Les Sentiers.…Derrière La Grange ».
Musigny a été ajouté à Chambolle en 1882. Chambolle 1er village choisi en 1938 par les
Chevaliers du Tastevin pour la Saint Vincent Tournante.
Gaston Roupnel (20ème siècle), écrivain historien, a dit des vins de Chambolle : « Vins de soie et de dentelle dont la délicatesse suprême ignore la violence ».

Photos du groupe sous les images,clic sur texte en bleu

ATTENTION : Les photos déposées sur ce blog ne sont pas libres de droit de reproduction.
ATTENTION : Les photos déposées sur ce blog ne sont pas libres de droit de reproduction. ATTENTION : Les photos déposées sur ce blog ne sont pas libres de droit de reproduction.
ATTENTION : Les photos déposées sur ce blog ne sont pas libres de droit de reproduction. ATTENTION : Les photos déposées sur ce blog ne sont pas libres de droit de reproduction. ATTENTION : Les photos déposées sur ce blog ne sont pas libres de droit de reproduction.
ATTENTION : Les photos déposées sur ce blog ne sont pas libres de droit de reproduction. ATTENTION : Les photos déposées sur ce blog ne sont pas libres de droit de reproduction. ATTENTION : Les photos déposées sur ce blog ne sont pas libres de droit de reproduction.

ATTENTION : Les photos déposées sur ce blog ne sont pas libres de droit de reproduction.

ATTENTION : Les photos déposées sur ce blog ne sont pas libres de droit de reproduction.

ATTENTION : Les photos déposées sur ce blog ne sont pas libres de droit de reproduction.

Lire la suite